Brevets logiciels : vers la manipulation ?

Par défaut

Encore une manoeuvre mafieuse en vue ?

Après la Pologne il y a deux semaine, c’est au tour de l’Autriche de se remettre en question quant à  sa position vis à  vis des brevets logiciels.

C’est du moins ce que rapporte ZDNet . Avec le refus de la Pologne, on avait déjà  une situation où la ratification de la directive européenne était impossible, si d’autres emboîtent le pas, il est probable que la directive sera simplement abandonnée. Encore faut-il que le vote ai lieu et pour le moment il a été repoussé à  mi-décembre (ça devait se faire la semaine prochaine).

Ils n’ont pas donné de raison au report, ce qui m’inquiète un peu : est-ce encore une manoeuvre des lobby partisants des brevets qui poussent un peu afin de convaincre (à  coup de pot de vin pourquoi pas…) les opposant à  la directive ?

Tout est possible, ils sont sans foie ni loi.