Les brevets, ça existe aux USA et Linux existe alors pourquoi ?

Par défaut

Pourquoi y a-t-il danger alors qu’aux USA il y a déjà  des brevets. Bien entendu ce n’est pas une question nouvelle. Je ne suis pas un spécialiste aussi je ne vais pas paraphraser des gens qui ont étudiés le problème.

Voici un peu de lecture : Brevets logiciels : où est la menace ?

A mon avis le point le plus important c’est que le paysage du logiciel libre change. Il suffit de lire la presse pour s’en persuader : plusieurs administrations européennes songent à  passer au libre, certaines l’ont déjà  fait. Singapour a décidé de passer à  OpenOffice.org (17 000 postes) et j’en oublie tellement notamment en Amérique du sud.

Ce qui était avant un hobby de petit geek est entrain de se montrer au grand public. La menace pour les éditeurs logiciels classiques se fait réelle. Ils prennent peur et manoeuvrent pour entraver la progression du Libre. Certes les brevets existent aux USA, mais le danger n’existait pas, c’était de petits rigolos qui faisaient mumuse… « c’était » est le mot clé. Firefox – OpenOffice, Navigateur Internet – Suite bureautique, 2 domaine où MS était tout puissant. On est entrain de dire aux gens voilà , c’est mieux et c’est gratuit, pourquoi vous en priver ?. Les gens retiennent gratuit, essaient, adoptent et font passer le mot.

Comment arrêter le bouche à  oreille si ce n’est au niveau légal ? Suffit de se rappeller les propos de Steve Ballmer lors d’une conférence à  Singapour menaçant les utilisateur de Linux de procès futurs, démentis quelques jours plus tard prétextant une incompréhension des journalistes… mais le mal était fait, Munich s’est mise à  douter, alors qu’elle était pionnière en Europe.

Voilà  en quoi les brevets sont désormais dangeureux. Attaquer Linux au USA n’a aucun sens vu son mode de propagation, ça ne l’empêchera pas de continuer à  se développer en Europe. Il faut que Linux puisse être attaqué partout pour que ça ai un impact.