On progresse

Par défaut

La gendarmerie utilise du libre !

La gendarmerie passe à  OpenOffice.org rapporte LinuxFr. Plus d’une centaines de milliers d’utilisateurs en plus d’ici un an.

Je suis un convaincu de la théorie de la masse critique : pour que quelque chose « marche », surtout en informatique, il faut atteindre une masse critique d’utilisateur (une masse pas forcemment importante d’ailleur). Pour une suite bureautique, il faut que la masse à  atteindre soit élevée vu l’implantation actuelle de la suite de Microsoft.

Mais je le sens, on se rapproche, doucement mais surement de cette masse critique. Je sais, je l’ai déjà  écrit dans d’autres billets, mais l’avalanche n’est pas loin. Si l’administration française continue à  utiliser du libre, coordonné avec la volonté d’une administration par voie électronique, le grand public y viendra, naturellement, avec des économies d’argents, et surtout une vraie maitrise de leurs données, de leurs informations.

Il faut continuer à  pousser, doucement, en prenant garde aux embuchent, mais on va y arriver, c’est certain, ce n’est que question de temps !