La recherche Française en cours de privatisation…

Par défaut

De la création du laboration commun INRIA-Microsoft.

Clubic publie une news sur la signature du partenariat INRIA-Microsoft. Le passage qui me hérisse :

Le ministre délégué à  la recherche, François d’Aubert, se félicite de la nouvelle qui illustre selon-lui l’attractivité réelle de notre pays grâce à  la grande qualité de sa recherche informatique. Dans un élan d’enthousiasme le même ministre a pu déclarer que selon cet accord Microsoft, qu’il qualifie d’institution, publiera le résultat de ses recherches en « open-source » et diffusera gratuitement des prototypes logiciels. Cependant la diffusion libre des travaux est loin d’être un fait acquis puisqu’il est bien précisé dans l’accord que le « contexte d’exploitation commerciale des travaux du laboratoire sera conjointement défini par l’INRIA et Microsoft ».

  1. Comment peut-il parler de grande qualité de sa recherche informatique quand les budgets n’ont jamais été aussi bas ? Quand des milliers de chercheurs sont descendus dans la rue pour tirer la sonette d’alarme quant à  la qualité du travail qu’ils pouvaient fournir ?
  2. Comment peut-il fantasmer la distribution open-source de travaux issus de ce laboratoure quand l’accord stipule que les conditions de distributions seront définis conjointement par l’INRIA et Microsoft connaissant le poids de MS ?

M. d’Aubert, ne voyez vous donc pas que c’est le début de la privatisation de la recherche française en informatique ? Ne voyez vous pas la construction du carcan du savoir ? N’avez vous donc pas constaté les manoeuvres illégales dont est capable cette société pour arriver à  ses fins ? L’argent rends aveugle hein ?

MAJ : Un article de Presence PC

MAJ 2 : Suite…