Nokia passe sous Linux

Par défaut

Un mini tablet PC signé Nokia tournant sous Debian.

Linuxfr nous apprend que Nokia a dévoilé un mini tablet PC tournant sous la plate forme Maemo composée de Debian 2.6 et Gnome pour des appareils mobiles.

Nokia fait pourtant parti du camp pro brevets… mais autorise l’utilisation de ses brevets dans le noyau Linux. Ca date d’hier, et je pense que c’est surtout pour servir leurs intérêts : ne pas payer de license pour l’OS et économiser le développement d’un OS propriétaire.

D’un côté, ça me réjouit, l’open source entre dans les grandes boîtes et vu la GPL, s’ils ne veulent pas se mettre en situation de risque légal, ils redistribuent le savoir mis dans leur OS (ce qui serait fait avec Maemo a priori). Mais d’un autre côté, si jamais ils changeaient d’avis sur leur brevets… c’est vrai quoi, la plate forme est réutilisable, d’autres pourraient s’appuyer dessus pour faire fonctionner leur propre matériel avec des technologies brevetées par Nokia et ils n’en toucheraient rien ? Dubitatif je suis…

8 réflexions au sujet de « Nokia passe sous Linux »

  1. Le coup des brevets, c’est assez flou…Ils parlent de ‘noyau linux’ il me semble, ce qui restreint… Pour leur maemo, ils ne sont proprio de pas grand chose, la plupart des outils/logiciels étant libres et déjà  utilisé dans plein de projet embarqués:
    – matchbox WM est utilisé dans familiar linux / openzaurus
    – scratchbox pour le dev
    – …
    D’après un des gars qui bosse chez nokia et qui est passé sur linuxfr (cf le journal, pas la depeche), Nokia voudrait avoir un savoir faire dans le domaine…. On vera ce que ça donne, mais les gens de OpenEmbedded/Familiar/autres se réjouissent déjà  =)

  2. Geobert

    Ton analogie avec bitkeeper est vraiment approximative dans le sens où bitkeeper était utilisé pour gérer le source du noyaux linux mais le code source n’était nullement lié à  bitkeeper de manière légale.

    Là  on a Nokia qui a injecté de ses techno dans le noyaux pour le faire marcher sur le 770 et dont de ce fait rendait le noyaux illégale. Ils auraient pu rendre ouvrir les sources mais sans que les modifs ne soient jamais capitalisés par la communauté à  cause de ces brevets. Au lieu de ça ils ont préférés autorisés l’utilisation des technos brevetées dans le noyaux. Je suis entousiaste aussi mais dubitatif sur la longévité de la décision… les têtes pensantes changent dans ces boîtes là …

  3. je suis très enthousiaste au sujet de leur projet maemo (j’ai préparé un billet dessus hier soir, je finirais ce soir je pense) car ça sent vraiment bon.

    Concernant leur histoire de brevet, ça par contre je sais pas trop… Je trouve vraiment risqué de se lancer là  dedans. Il se passe quoi si un jour, ils décident que ça leur va plu? En comparaison (vague), y’a l’histoire de bitkeeper: "ouai ouai, on fournit un client gratos comme ça linux peut tjrs etre dev par la communauté" et après "ah ben dans 4mois, le client devient payant". Dépendre de la bonne volonté d’une boite qui vise les profits avant tout (je suis pas convaincu que l’aspect libre fasse parti des bases de nokia), c’est jamais bon à  mon avis. Maintenant, je suis pas un expert en brevet et je parle à  l’intuition 😉

  4. Geobert

    pour moi le point 1 est une histoire de numéro de version pair, le 3 est explicite.

    Par contre le 2, je me demande ce qu’ils vont faire quand la GPL 3 sortira (qui doit justement s’occuper du problème des brevets)

  5. Oui, bitkeeper est juste un exemple de cas où une dépendance vers un trucs pas libre et qui echappe au control de la communauté s’est mal passé….

    D’un autre coté, s’ils voulent pouvoir vendre un truc qui utilise linux ils sont obligé de distribuer leurs modifications (merci la GPL) et donc, ils peuvent pas vraiment dire que ce code leur appartient et demander des royalties dessus… Le coup d’ouvrir les sources mais en disant ‘attention brevet’, je suis pas sûr que ça soit permis par la GPL (en fait, je doute très très fortement).

    "Nokia reserves the right to declare that the Patent Statement shall not apply."

    En gros, il ne reviendront jamais en arrière sur ce qui a été permis, mais ils se reservent le droit dans le futur de ne plus permettre ça pour les nouvelles fonctionnalitées… Ce qui a été acquit grâce à  Nokia par le noyau linux l’est pour toujours… enfin à  condition de comprendre ça:

    "Linux Kernel"
    means any version of the Linux kernel which (i) is released as "stable version", (ii) is licensed under the "GNU GENERAL PUBLIC LICENSE Version 2, June 1991 for the Linux operating system" and (iii) has been published by the Kernel.org Organization, Inc on its Linux Kernel Archive website at http://www.kernel.org.

Les commentaires sont fermés.