Après la tactique de la boulette, l’entonnoir

Par défaut

Les DRM s’imposent, qu’on le veuille ou non !

Dans un précédent billet, Tristan Nitot nous dépeint la technique de la boulette de viande pour nous faire avaler les DRM : les intégrer dans le SP2 de Windows XP. Vous voulez un OS plus sûr ? Vous devez accepter les DRM et donc nous donner légalement le droit à  Microsoft ou à  un de ses partenaires de ne pas autoriser la lecture de fichier multimédia non authentifié par une maison de disque ou un éditeur de film (« Bah pourquoi je ne peux pas lire le divx de l’anniversaire de tati Jeanne ? »).

Désormais, on passe à  l’entonnoir en collant le DRM au niveau hardware : le prochain pentium inclue la technologie DRM qui est prévue pour fonctionner avec les DRM de Microsoft.

Donc :

  1. Tu veux changer de machine, tu te bouffes les DRM (gageons qu’AMD suivra aussi cette voie…) ;
  2. Pour pouvoir authentifier un fichier, tu dois utiliser du Microsoft.

Euh franchement, il en reste des sceptiques sur les dangers de cette technologie ?

MAJ : Une annonce officielle de la part d’Intel dépent le support des DRM dans ses prochain processeurs : ils supporteront les protections telles que Macrovision, DTCP-IP, COPP, HDCP, CGMS-A mais pas les DRM. Remarquez, ce n’est que partie remise…

Une réflexion au sujet de « Après la tactique de la boulette, l’entonnoir »

Les commentaires sont fermés.