Questions métaphysiques sur le rôle de l’Etat dans les logiciels libres.

Par défaut

Quand une entité gouvernementale se demande si elle peut aider le logiciel libre.

01 Net nous rapporte une interrogation de l’ADAE sur la légalité des financements de logiciels libres par l’Etat vis à  vis de la concurrence. En gros, le problème se pose car une institution publique finance le développement d’un bien public (le logiciel libre) qui est donc redistribué conformément à  la licence GPL. Le problème c’est que du coup, ça entre en concurrence directe avec les sociétés privées. Donc l’Etat concurrencerait le privé de manière indirecte.

Personnellement, je trouve que la question est légitime mais elle est surtout illustrative de ce que dit l’ADAE qui juge les éditeurs de logiciels classiques de « dinosaures » et que leur modèle économique est « voué à  la disparition ». Tiens donc, ça me rappelle vaguement le thème de Jeremy Rifkin dans le son livre « La fin du travail », encore une fois…

11 réflexions au sujet de « Questions métaphysiques sur le rôle de l’Etat dans les logiciels libres. »

  1. j’ai qu’une vue naïve sur le sujet, mais bon. Y’a le cas de l’état qui va payer une boite privé qui fait du proprio:
    -la boîte a plus d’argent, se developpe un peu plus et est donc plus compétitive
    Et l’état qui va payer une boîte qui fait du LL:
    -la boîte a plus d’argent, se developpe, et redistribue son dev.

    En quoi le 2ème cas biaise plus la concurence ? La seule différence que je vois c’est que potentiellement, le fruit du dev sur les LL peut profiter à  moindre coûts à  d’autres… Mais j’imagine qu’on retrouve cees problèmes dans d’autres endroits que l’info… Je devrais sans doute aller lire l’article, mais là  comme ça, c’est la question qui m’interoge(tm) (non je suis pas Thierry Salutier)

  2. Geobert

    je ne sais pas, je ne pense pas que la grève d’un petit site minable comme le miens puisse faire des vagues :/

  3. dieudeschats

    C’est la cascade que ça entraîne (chez tes lecteurs puis les lecteurs de tes lecteurs, etc.) qui compte, pas toi tout seul ! 😉

  4. Geobert

    Ce que je veux dire, c’est qu’est-ce que ça va pouvoir leur faire à  Bruxelle qu’un petit blog ou même plein de petit blog ferment leur portent jusqu’au 6 ? je ne crois pas en la grève virtuelle. Je crois beaucoup plus aux manifestations physiques à  Bruxelle même. 🙂

  5. Geobert

    Mon emploi du temps ne me le permet guère et puis on va dire que j’ai d’autres préoccupations ces temps ci 🙂 (ouuuuh le mauvais libriste 😉 )

Les commentaires sont fermés.