La migration vers les Logiciels Libres, en toute éthique

Par défaut

Quand on aborde un aspect capital dont on parle peu dans la persuasion.

On a beau être persuadé du bien fondé du libre M. Tout le monde, lui, ne le sait pas et l’Homme a peur de ce qu’il ne connait pas. Framasoft présente un beau texte qui traite du facteur peur lors d’une migration ainsi que du rôle de celui qui initie la migration.

8 réflexions au sujet de « La migration vers les Logiciels Libres, en toute éthique »

  1. Geobert

    … Beh en fait, chez moi, patate c’est affecteuux :-/ mais avec le recul, effectivement, c’est pas le sens commun qui est plutôt péjoratif… je m’en vais corriger de ce pas 🙂

  2. J’ai beau relire cet article sur Framasoft, je ne vois pas de M. Patate.
    Et je ne pense pas qu’appeler la majorité des gens "patate" fera qu’ils passeront aux logiciels libres et en particulier à  Linux.
    Heureusement que le texte de François Obada est plus attentionné et compréhensif envers ces personnes.
    A croire que vous avez zapé le passage sur :"L’importance de la relation humaine dans la migration".

    Mais disons que cette "Patate" est arrivé par erreur dans votre article (laissez moi au moins le penser!)et permettez moi de vous soumettre mon avis sur ce texte et la migration vers Linux.
    dblogpas.free.fr/index.ph…

  3. Ouf, ca me rassure !
    Ce n’était pas dans TES 😉 habitudes de tenir ce genre de propos.
    Merci, pour la modification et je repasserai te lire avec plaisir !

Les commentaires sont fermés.