Migration de ma chérie.

Par défaut

Ma chérie est sous Linux depuis quelques mois, petit bilan.

Depuis Mars, ma chérie est équipée d’une machine sous Linux (Ubuntu). Cette machine m’appartenait avant et était sous dual boot XP/Ubuntu. J’ai juste réinstallé Ubuntu pour qu’elle ait un système propre, le XP étant là  pour le au cas où. Une installation sans couac, résolution détectée correctement.

La mise en place d’une nouvelle carte son (SBLive 24bit) fut un peu plus problèmatique, le module n’existant pas dans Ubuntu, j’ai dû le compiler moi même.

Les débuts furent sans trop de heurts, un petit support étant nécessaire pour apprendre les programmes à  utiliser en telles circonstances. Les difficultés sont apparues lorsqu’elle a dû faire une présentation power point (format imposé par la FAC !!!) avec une amie. Je me suis aperçu qu’Open Office gère encore très mal le format de Microsoft ce qui pénalise grandement le passage à  la suite bureautique libre. Les autres problèmes vinrent du multimédia, car j’avais oublié d’installer des codecs et autres plugins…

Depuis, le système semble s’être stabilisé, à  part les plantages incompréhensibles de Firefox version Ubuntu sur Gmail (j’ai installé Deer Park pour contourner le problème). L’utilisation de la machine semble aussi pénible qu’avec un Windows (Elle n’aime pas les machines 😉 ).

Bien évidemment, pas de soucis de virus ou d’espions, choses que j’aurais du nettoyer régulièrement avec une machine Windows.

Bref, c’était la première personne que je convertissais à  Linux et ce ne fut pas sans douleur surtout dû à  des oublis de ma part, mais heureusement que la connection ssh était installée pour y remédier à  distance.

On pourra retenir le problème d’un système qui n’installe pas les programmes propriétaires ce qui rend la machine pas très utile à  la base, les problèmes de format Power Point, ainsi que les drivers nvidia qui font de drôles de choses : les réglages de luminosité ne semblent pas être réappliqués automatiquement au démarrage de la machine, relancer le logiciel de configuration suffit à  charger les réglages.

5 réflexions au sujet de « Migration de ma chérie. »

  1. diane

    Je crois que le très mauvais support du format PPT est la plus grande barrière pour l’utilisateur lambda. Toute autre transition est sans douleur, mais là , on a de gros problèmes de compatibilité.
    Je dois l’avouer, pour ma présentation j’ai rebooté sous windows …

  2. Geobert

    comment ça ? à  cause de MS qui change régulièrement ses formats ? ou bien des clauses d’utilisation de son prochain format XML ?

Les commentaires sont fermés.