La direction générale des impôts passe à  OpenOffice

Par défaut

Après la gendarmerie, nos impôts passent sous OpenOffice

PC Inpact nous apprend que la DGI va remplacer ses MS Office 97 par OpenOffice.org.

Un chiffre à  retenir : 200 000€ au lieu de 29 300 000€ pour une migration MS Office XP… Etant donné que c’est l’argent du contribuable qui paie cette migration, on peut s’en réjouir 🙂

EDIT : Tristan nous en parle

7 réflexions au sujet de « La direction générale des impôts passe à  OpenOffice »

  1. Geobert

    D’après les différentes sources qui en parlent, c’est une volonté gouvernementale que de prendre en compte cette alternative (à  défaut de la pousser réellement).

  2. Dombeya

    Encore une bonne nouvelle pour le libre 🙂

    Une question me taraude : comment ces administrations "communiquent" avec leur partenaires lorsqu’il s’agit par exemple de leur envoyer un fichier joint (de writer par ex.) par mail ? Sachant évidemment que la grande majorité ne save lire que le .doc, enregistrent t’ils le document dans ce même format ou font-ils clairement la promotion du libre et des formats ouverts ?

  3. Geobert

    Si les documents ne sont destinés qu’à  être lu et non pas modifiés, un export pdf suffit. Sinon OpenOffice sait exporter en .doc (avec méfiance quand même en cas de mise en page complexe)

  4. Dombeya

    Pour un document destiné à  être uniquement lu, ok pour le pdf ; mais pour un document devant être modifié ?
    En fait pour préciser ma question: est-ce qu’une administration,ayant migré par ex. sous Ooo, inciterait volontairement ses partenaires à  utiliser des formats ouverts pour l’échange de documents modifiables (en ne transmettant pas de .doc justement)? Comment s’y prendrait-elle ? avec quelles arguments ? cela s’est-il déjà  fait ?
    😉

  5. Geobert

    je vois, tu te pose la question de la propagation du format ODF grâce à  ces décisions. A mon avis, pour le moment, s’ils veulent diffuser quelque chose de modifiable, il va falloir exporter en .doc. Mais tout espoir n’est pas perdu, il faut juste que d’autres administrations, d’autres organismes, d’autres particuliers passent aussi au format ODf afin d’atteindre la taille critique qui fera avalanche.

    Il suffit de voir Firefox, on atteint 15% de parts d’utilisateurs dans le monde. Résultats des courses, MS avance la sortie d’IE7 qui améliorera le support des standards (même s’il aura encore du retard), Opera est devenu gratuit. On peut dire que la taille critique a été presque atteinte car la propagation n’est pas encore automatique, la communauté l’entretien beaucoup à  coup de bouche à  oreille.

    Donc la morale c’est inciter l’utilisation d’OpenOffice. Pour ma part, maintenant que la version 2 est sortie, je vais tâcher de diffuser au format odt et si on me dit que c’est pas lisible chez eux, un pti lien vers OpenOffice et voilà  🙂

Les commentaires sont fermés.