Faire le beau et se faire de l’argent

Par défaut

Microsoft veut faire le beau devant la Commission Européenne.

On apprends que Microsoft va ouvrir son code… En fait non, ils vendent une licence pour avoir le droit de regarder des morceaux de Windows… sacrée nuance ! De plus, à  la base il était réclamé une documentation complète sur toutes les informations nécessaires pour l’interopérabilité. En donnant cette possibilité de voir du code de Windows, Microsoft fait coup double : il économise des frais de rédaction de la documentation (et vu la taille du produit, ces coûts ne sont pas négligeables) et en plus, ils se font de l’argent.

Bien entendu une telle licence est incompatible avec le Logiciel Libre, et tout ceci ressemble beaucoup trop à  de la poudre aux yeux pour faire semblant de coopérer, et j’espère que la Commission le verra.