DADVSI, crédibilité zéro pour le gouvernement

Par défaut

Après avoir été écartée, la licence globale reviens sur le ring, le débat fait rage.

Le DADVSI, qui devait être bouclé juste avant le fêtes, se trouve finalement plus compliqué qu’il en avait l’air à  mettre en place… Personne n’en doutait, mis à part RDDV. Après la claque lors du vote à la grande majorité de la licence globale en décembre, RDDV a tenté un nouveau coup de force en supprimant purement et simplement l’article 1er qui en posait les bases. Dans le même temps il tente de mener une campagne de désinformation avec un blog censé ouvrir le débat. Un débat tenu et dirigé par des acteurs étant tous pro DADVSI anti licence globale et qui n’ont surtout rien compris à  la problématique des DRM. Heureusement, une communauté d’internautes ont déployé de l’énergie afin de rendre le débat réel avec des sites parallèle où le dialogue est plus neutre (je n’ai pas lu, je ne peux pas juger).

Cette nuit, RDDV décide de réintroduire l’article 1er pour éviter que le projet ne se fasse purement désintégrer pour vice anticonstitutionnel. marc[i1] qui suivait le débat hier soir m’a raconté que RDDV, qui affirmait qu’un document prêt à signer était dans les casiers des députés au moment même où ils débattaient, s’est encore ridiculisé alors que Bayrou demanda une suspension de séance pour aller vérifier son casier… vide.

Quel crédit donner à  ce ministre qui de toute évidence n’a pas compris la moitié de la problématique et qui est sûrement appuyé de toute part par les majors… Des artistes qui ne connaissent rien d’Internet ni des DRM (citons à  ce sujet un des membres de Kyo : Avec internet, on peut faire n’importe quoi. On peut empêcher ces sites d’être utilisables en France. Ils le font bien en Chine.), et qui sont formatés pour débiter les même exemples à  l’analogie plus que douteuse (la boulangerie : il est bien connu que dupliquer un pain au chocolat est aussi simple que de copier un fichier…) qui se font prophètes de la bonne conduite.

Tout ceci ressemble étrangement à  l’affaire brevets logiciels : même mépris des procédures, même mauvaise foi, même pression, même enjeux financiers…

2 réflexions au sujet de « DADVSI, crédibilité zéro pour le gouvernement »

  1. Attention tout de même avec les raccourcis 😉
    les artistes ne sont pas pro-DADVSI mais anti licence globale, le projet de loi DADVSI à  tout de même des amendement tout à  fait honorable (pour les handicapés, …). Le projet n’est pas tout mauvais 🙂

    Le coup du casier fût un moment grandiose 🙂 car en plus de trouver leur casier vide, les députés ont appris dans les couloirs de l’AssNat que l’article 1 était réintroduit … je vous laisse imaginer les concours de « phrase qui tue » qui s’en suivi 😀

  2. marc

    mdr la citation de Kyo 🙂 Franchement, on va sans doute se retrouver avec des trucs merdiques au final, mais on aura pu sonder à  quel points certaines personnes ne savent pas de quoi elle parle… à‡a fait peur de penser qu’ils en savent autant sur tout…

Les commentaires sont fermés.