DADVSI : Les DRM légaux

Par défaut

Les députés votent la légalisation des DRM.

Alors que plusieurs jugements ont déclaré les DRM comme étant des vices cachés, vu leur propension à  empêcher la lecture des CD sur certaines platines, les DRM ont été légalisés et leur contournement interdit. Les députés tentent de minimiser les impacts négatifs en adoptant des amendement tels que [Les DRM] ne peuvent faire obstacle au libre usage de l’œuvre dans la limite des droits prévus par le code de la propriété intellectuelle et ceux accordés par les détenteurs des droits.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais perso, d’une j’y comprends pas la moitié, et la moitié que je comprends est très floue : les droits de la propriété intellectuelle nous permet la copie privée, mais actuellement le rôle des DRM est justement d’empêcher cela, il faut donc fixer le nombre de copie(s) maximum toujours pas défini à  ce jour. Pire, aucune mention de l’interopérabilité : les DRM étants à  l’heure actuelle complètement incompatibles avec Linux par exemple. Sans compter l’absence de DRM standards ce qui fait que les baladeurs mp3 ne peuvent pas forcément lire une musique protégée par DRM légalement achetée et comme le contournement est interdit, vous avez acheté quelque chose que vous ne pouvez pas lire à  moins d’acheter un matériel compatible…

Nous somme tous des voleurs.

MAJ : Encore pire, le P2P deviens illégal (indirectement au moins). Et sans P2P, comment aurais-je téléchargé légalement cet audio book Libre uniquement disponible sur Edonkey ?

MAJ2 : Si le projet passe le 21, c’est la mort du multimédia dans les Logiciels Libre

Une réflexion au sujet de « DADVSI : Les DRM légaux »

Les commentaires sont fermés.