Et vous, vos données ?

Par défaut

Maintenant que la bulle Web 2.0 est en train de se vautrer, il est temps de se poser la question de ce que vont devenir ce qui a permis à celle bulle de grossir : vos données.

Tristan pointe un article qui parlent du devenir des données qu’on fournit aux différents services dits Web 2.0. Ce web 2.0 s’appuie sur le contenu apporté par les utilisateurs : ils fournissent un outil, et nous, les internautes, pour notre confort, notre divertissement ou que sais-je, le remplissent avec des données. Ces données peuvent être de toutes natures mais le plus souvent c’est de l’ordre du personnel.

Ce genre de données vaut une fortune pour les publicitaires. C’est d’ailleurs sur la publicité ciblée que se rémunèrent les différents services. Mais voilà, c’est la crise et ces données valent tout d’un coup vachement moins, faute d’argent disponible. Du coup ces services ne sont plus rentables, il faut trouver un moyen de les financer d’une manière ou d’une autre : l’abonnement est la forme classique de rémunération de services en ligne, un paiement pour avoir accès à des « bonus » ou à des fonctions avancées. Mais cela nécessite un bridage fort de la version gratuite pour inciter à sortir la carte bleue. Si aucune solution n’est trouvée, on peut arriver à la fermeture pure et simple du service.

Une entreprise qui ferme, ce n’est pas exceptionnel, mais là, on a placé des données chez ces entreprises : réseau de contacts, emails, photos, vidéos… comment faire pour les récupérer ?

Personnellement, j’utilise ces services : Dailymotion, Google reader, LinkedIn et Gmail.

Le premier cas n’est pas dramatique, ce sont des vidéos perso de concerts, je les ai ailleurs et je ne vois pas trop ce qu’ils peuvent en faire. Pour Google reader, les données ne sont pas produites par moi et on a l’export des flux qui est possible et compatible avec tout autre agrégateur.

Le cas de LinkedIn devient un peu plus problématique dans le sens où en donnant au site les noms des gens que je connaissais, il m’a mis en relation par ricochet avec des gens qui pourraient être autant d’opportunités professionnelles et je n’ai ça nulle part ailleurs. Regardons les choses en face, je ne m’en suis jamais servi…

Par contre, ne plus avoir accès aux mails que j’ai confié chez Google m’embêterais nettement plus ! De plus la correspondance personnelle est un élément qui renseigne beaucoup sur la vie privée. Heureusement, il est possible de récupérer ses mails gratuitement via POP3. Par contre, rien ne me dit ce qu’ils feront des mails encore stockés chez eux. Si ce n’est que moi, on s’en tape, je n’ai pas la prétention d’être important au point qu’on veuille vendre ma boîte mail, mais imaginez que ce soit quelqu’un d’un tant soit peu célèbre…

Et vous, avez vous pensé à comment récupérer vos données en cas de coup dur ? Avez vous laissé des données sensibles chez un tiers ?

9 réflexions au sujet de « Et vous, vos données ? »

  1. marc

    j’avais fait un commentaire, mais j’ai tout perdu (et pas le courage de toute retaper)… Si tu fais une faute dans un des champs au dessus, quand tu « submit » tu obtiens une nouvelle page avec message d’erreur… Tu fais « back », et t’as le formulaire, vide. Snif.

  2. marc

    aucune idée… je ne comprend pas ce qui fait que parfois, « back » garde le contenu d’un formulaire, et parfois pas. Je soupçonne des js, mais j’en ai pas la moindre idée. Après, le truc pourrait être plus malin, à l’image de ce que faisait dc 1, en affichant le message d’erreur au dessus du formulaire, en réinjectant les valeurs saisies dans celui-ci.

    bon courage 😉

  3. barbidure

    Effectivement, tu n’as peut-être pas la prétention d’être important et de ne pas donner une grande importance à tes données, mais on peut tout de même retrouver des choses qui le sont dans les mails/conversation Gtalk (pour rester sur l’exemple Google). Qui n’a jamais envoyé par mail son numéro de tel perso, le digicode de son immeuble, etc. Et encore, ces exemples sont un peu simpliste… alors que beaucoup d’entreprises font de plus en plus confiance au Saas en lorgnant/utilisant les googles apps (http://www.reseaux-telecoms.net/actualites/lire-dsi-d-essilor–le-saas-decharge-d-une-partie-de-la-complexite-18896.html)

    C’est vrai qu’en période de dégonflement de bulle, ou certains services vont disparaitre ou changer de main. On peut se demander ce que l’on pourrait perdre… ou pire, ce que ces « nouvelles mains » feront des données fraichement récupérées (le profil et l’agenda d’une personne fait depuis ces mails, ca doit pouvoir se monnayer un certain prix :p).

    De plus, je trouve que cette article ouvre sur un problème un plus large : la pérennité des données… tout le monde ne sauvegarde pas régulièrement l’annuaire de son téléphone portable ou les photos qui sont dedans (assez souvent, il faut acheter un câble en supplément) par exemple. Ou ne pense pas à communiquer ses passwords à des proches de confiances qui se retrouvent dans l’embarras en cas de problème (http://www.legalbiznext.com/droit/Que-deviennent-les-emails-les).

    Il faut être vigilent, après c’est à chacun de faire le bon mixte entre indépendance numérique et « confort, divertissement ou que sais je » 

    Barbdire… après une dure journée de labeur 🙁

  4. Oui tu peux corriger ça, en passant à DC2!
    Fin du troll! 😉

    Mes données sur le net…
    Je me fais toujours appeler « Luc »
    Je dis que j’habite à Nancy même si c’est en dehors de Nancy (ben vi si je te dis le nom d’un pauvre village tu chercheras encore…, Nancy est plus parlant et puis je garde une certaine discrétion!

    Les autres données?
    Je ne suis pas des Facebook et autres aspirateurs d’infos perso!

    J’utilise également Gmail et le fait de perdre mes mails pour cause de fermeture ne me dérange pas plus que ça!
    Aucun mail n’a vraiment d’importance capital!
    Mes mails ne sont pas top secret, alors même si Google s’en sert… ca ne me dérange pas vraiment!

    Quant au stockage de données en ligne, je n’ai absolument pas confiance!
    Aucune raison à ça, simplement, je n’imagine pas laisser mes données vitales entre les mains de personnes que je ne connais pas et qui peuvent tout laisser en plan d’une minute à l’autre…

  5. dieudeschats

    Je pense qu’au contraire la pression publicitaire va s’accroître avec la crise.

    Je n’utilise pas de pop alors ça me ferait chier de perdre les infos stockées dans mes archives email en ligne… J’ai déjà eu le cas d’archives qui avaient complètement déconné (sur laposte.net)
    Pour mon blog, une fois qu’on est passé par 20six, on sait qu’il faut tout sauvegarder chez soi 🙂
    Mais bon, les DD, CD, DVD, etc ne sont pas non plus fiables à 100% et ont une durée de vie limitée.

    Je remplis le plus souvent des fausses données quand les champs à remplir sont obligatoires et non-indispensables pour le service considéré.

    Les liens dans mon agrégateur je m’en fiche, je pourrai toujours retrouver les sites que je lis régulièrement.
    Pour le reste je boycotte déjà linkedin, facebook, dailymotion & co à cause de l’exploitation et la vente des données à des fins publicitaires.

    Luc> « Mes mails ne sont pas top secret, alors même si Google s’en sert… ca ne me dérange pas vraiment! »
    Je ne comprends pas ce genre de raisonnement… on entend la même chose au sujet des caméras de surveillance. Dire ça c’est presque comme s’il n’y avait que des criminels qui voulaient protéger leur vie privée !! C’est un droit reconnu à tout le monde, pourquoi le dédaigner ?

  6. @ Dieudeschats :
    Attention, je ne dédaigne pas ce droit à la vie privée!
    Renseigne toi sur moi et je ne pense pas que tu trouveras grand chose!

    Quand je dis « Mes mails ne sont pas top secret, alors même si Google s’en sert… ca ne me dérange pas vraiment! »
    Je veux dire par là que ces mails sont un peu comme une conversation choppée dans la rue, tu n’y prêtes pas plus d’attention que ça!
    Ces mails c’est pareil, ils ne sont pas de la plus haute importance!

    Pour les caméras dans la rue, franchement que les gens te regardent en direct avec leurs yeux ou qu’on te regarde avec une caméra…
    Maintenant, si une caméra est placée dans ma salle de bain c’est moins cool!

  7. marc

    la grosse différence, c’est qu’à la main, tu ne pourra pas exploiter les données de la même façon. Ok, un gars poster à chaque coin de rue pourra épier les gens de la même façon que des caméras… Mais comment tu fais avec un gars pour suivre plusieurs personnes à la fois ? Tu peux pas, alors que le tracking avec un ordi est un domaine de recherche en pleine expension. Les mails, pareil… On se doute bien que personne n’a attendu les ordinateurs pour éplucher les communications privés, mais maintenant, ce sont des entreprises privées qui le font, à des fins mercantiles, et avec des moyens énormes. Moi ça me ferait bien chier qu’en analyzant mes mails « inutiles » on puisse en extraire un profil personnel: orientation sexuelle, politique, réseau de connaissances, etc. Je ne doute pas que cela est faisable à partir de mail complètement insignifiants. Et avec les choses qui se font de plus en plus niveau fournisseur d’accès, c’est encore mieux, on sait quels site tu visites. Alors oui, pris comme ça, on s’en cogne de savoir que je vais sur materiel.net ou linuxfr.org, mais le reste ? Pourquoi mon ISP il aurait le droit de savoir à quelle banque je suis, si je vais sur des sites web « engagés » ? Si je vais sur meetic & cie ? Moi j’ai rien a caché non plus, ça n’empeche pas que ça me dérange. Il est important de se poser la question avant, parceque ce qui est fait n’est pas effacable.

    L’argument du « si tu n’as rien à cacher, ça ne te dérange pas », il est utilisé par les personnes qui poussent ce genre de pratique.

  8. marc

    ah, et sinon, important les backups. Meme sur les trucs qui « ne risquent rien ». Là j’ai envie d’en parlé car j’ai quand meme perdu une bonne grosse partie de ma vie online 🙂 J’avais un pack premium chez 1and1 qui, arrivé à expiration a été résilié. Comme je n’ai reçu aucun rappel (faute de ma part? la leur ?), j’ai rien vu venir. Du jour au lendemain, plus de dns sur mes 2 domaines, plus de mails non plus, plus d’im, plus rien. Impossible de récupérer les mails et les BD (et un site web genre blog, sans sa BD, c’est light). J’ai bien récupéré les data hébergés (en resouscrivant un contrat chez eux, gasp), mais c’était bien le truc le moins important. Le SAV, incompétant, ne fait rien pour moi (et pourtant, une connexion ouverte depuis la veille sur un des comptes mail me prouve bien que les données sont là, je les ai sauvées…pour ce compte uniquement). J’ai du mal à croire qu’un gros hébergeur ne garde pas de backup à plus de 24H…

    Voilà, ma faute, je le savais, il ne faut jamais donner toutes les billes à une seule personne/choses, surtout quand on n’en a pas le controle, ça reserve des surprises (en générale, mauvaise) :(.

Les commentaires sont fermés.