De l’évolution de la race humaine

Par défaut

Ce n’est pas un secret, les humains n’évoluent plus au sens de l’espèce. Pour que ce genre d’évolution se fasse, il faut que l’environnement contraigne l’espèce à s’adapter. Or c’est nous qui adaptons l’environnement à nos besoins. Du coup, biologiquement, l’Homme ne semble plus évoluer.

Mais étant un peu rêveur et fan de SF, je me suis parfois mis à divaguer sur le sujet et j’avais envie de noter un peu tout ça. Oui, avec ce billet, le blog se permet des digressions par rapport aux sujets que je traite d’habitude. Et pourquoi pas ? 😉

Mutations

Heroes, cette série, qui a beaucoup fait parler d’elle il y a 2 ans, remettait au goût du jour le concept d’X-Men : les mutations génétiques. Des évolutions génétiques qui donnent des dons particuliers aux mutants. Ce postulat est intéressant et séduisant, les pouvoirs montrés sont tous impressionnants et plus ou moins pratiques (ah, la téléportation…). Toutefois, les problématiques de rejet par les non-mutants abordés dans les deux œuvres seront réelles : quand on voit les problèmes de racisme que peuvent provoquer – encore de nos jours – une couleur de peau ou une religion différente, imaginez la peur qu’inspireraient des mutants pouvant se téléporter où bon leur semblent, lire dans vos pensées ou encore jouer au passe-muraille.

De toutes façons, pour les raisons du contrôle d’environnement, cette évolution n’est pas réellement envisageable de manière naturelle. Une étude récente va dans ce sens, avançant en plus un argument socio-génétique : en effet, plus on est vieux, plus les divisions cellulaires sont nombreuses – y compris dans le sperme – plus les chances d’erreurs (mutations) sont grandes. Le fait qu’on devienne père entre 30 et 35 ans pour avoir environ deux enfants fait que le nombre de divisions cellulaires est limité à 300 alors qu’à 50 ans on est à 1000 divisions mais on devient rarement père à 50 ans dans nos sociétés. Du coup, les spermatozoïdes d’un père de 30 ans ont moins de chance d’avoir muté et ainsi contribuer à une évolution génétique de l’espèce. On répète ce schéma à l’échelle mondiale et on obtient un gel génétique.

On peut par contre imaginer des mutations provoquées par des manipulations scientifiques et cela me mène directement à une voie d’évolution qui me semble plus probable.

Technologies

De nos jours, la technologie est au cœur des principales sociétés de notre monde. On progresse vite, l’informatique étant l’illustration parfaite de cet état de fait. Je n’ai pas vu beaucoup de série de SF mais Stargate explore un peu cette voie dans l’évolution d’une espèce.

Attention, si vous n’avez pas vu Stargate SG1 je vais spoiler pas mal de choses dans la suite.

Les grands méchants de la série sont des parasites qui occupent un corps humain pour le contrôler totalement.

Du coup, améliorer le corps humain devient très intéressant pour eux qui possèdent la technologie pour le faire. D’ailleurs certains de ces mauvais gars ont essayé et ont obtenu quelques résultats : télékinésie, télépathie, précognition… Mais les cobayes n’étaient pas stables (ils mouraient :p).

Une des races qui revient pas mal et qui sert de fil rouge sur les progrès technologiques du SGC, c’est les Anciens. Au fur et à mesure du scénario, on apprend que les Anciens sont ceux qui ont bâtis les portes des étoiles ainsi que plein d’autres appareils évolués. Le spin-off Stargate Atlantis nous apprend en plus que ces Anciens ont une cité dans une autre galaxie qui est capable de voyage spatial.

On a donc une espèce qui a beaucoup évolué au sens technologique ce qui a changé sa manière de vivre au jour le jour. De plus, des activités comme la colonisation de l’espace, alliance avec d’autres races extra-terrestres, l’exploration des plans parallèles doivent forcément, du moins j’imagine, avoir une influence sur les grandes tendances de pensées d’une société : moins de guerre pour des futilités, domaine d’attention porté sur des choses plus spirituelles, les basses besognes étant traitées par la technologie.

Spirituel

On dit souvent que l’humain n’utilise que 20% de son cerveau et les spéculations vont bon train sur les capacités restantes qui sont à notre portée. Nos amis de SG1 retrouve un corps parfaitement conservé dans la glace en Antarctique qui se réveille après décongélation. La femme est daté au carbone 14 comme étant antédiluvienne (mais elle est bien sûr jeune et jolie) ce qui leur permet de déduire qu’elle fait partie des Anciens. On découvre rapidement qu’elle est douée de pouvoir de guérison par apposition des mains.

C’est à peu prêt la seule apparition des Anciens sous cette forme (d’apparence parfaitement humaine) dans la série car ils ont atteint un nouveau plan d’existence en faisant l’Ascension : ils se sont transformés en une forme de vie faite d’énergie pure et dotés de pouvoirs psychiques importants. L’espèce, après avoir évolué technologiquement, a fini par atteindre un niveau spirituel qui leur a permis de se débarrasser de leur enveloppe charnelle et de changer de nature biologique.

Et nous ?

A travers cette évolution des Anciens, la série SG1 montre une possibilité d’évolution de l’être humain et je pense qu’il n’est pas impossible qu’on suive cette voie. On a plein d’histoires paranormales avec des pouvoirs psychiques dont on ne peut prouver ni la véracité, ni la supercherie, laissant ouverte la voie de la spiritualité comme étant le chemin vers le déblocage des 80 autres pour cents du cerveau. Après tout, les moines bouddhistes sont capables de beaucoup de prouesses, grâce à la méditation. Mais en attendant, l’état d’esprit général de l’Humanité ne permet pas à tous d’avoir cette approche spirituelle, tel Jack O’Neil plus enclin à faire confiance à ses armes qu’en la bonté même si certains Daniel Jackson existent.

Pour continuer le parallèle avec le destin des Anciens, on pourrait être en phase d’expension technologique. Combien de temps ça prendra, je ne le sais pas, mais un jour, la technologie nous aidera à pouvoir nous concentrer sur la spiritualité et pourquoi pas débloquer le potentiel bien caché dans nos gènes ? A moins qu’on ne fasse trop les abrutis avec la technologie et qu’on se fasse disparaître à coup de scénario catastrophe à la Terminator, Matrix ou autre Mad Max ?

Une réflexion au sujet de « De l’évolution de la race humaine »

  1. Barbidure

    Et si l’homme évoluait comme les Kromaggs de la série Sliders (pour garder les parallèles).

    Pas de beaux lendemains qui chantent, mais on se rend simplement compte que le reste de l’univers (ou dimension parallèle) devenu, par les bienfaits de la technologie, accessible regorge de ressource qu’il faut exploiter, nous permettant de liguer tous les peuples dans un but grand but commun : tenter de conquérir ces ressources (oui, historiquement, ca a toujours était la grande passion de l’homme et son but final : exploser le type en face pour lui prendre ce qu’il a).

    Au moins, on fera une grande communauté…. c’est déjà ca 🙁

Les commentaires sont fermés.