La communication, c’est tout ce qui reste à Microsoft

Par défaut

Ce coup-ci, Tristan est pas content. Après un tournoi de sécurité (comprendre un concours où le but est de percer des systèmes informatiques), il a été publié des failles de sécurité dans Firefox, Internet Explorer et Safari.

Plusieurs personnes ont prouvé que le nombre de failles de sécurité par an/mois/jour n’étaient pas l’unique mesure à prendre en compte dans l’évaluation du niveau de sécurité d’un navigateur mais qu’il fallait y ajouter, si ce n’est pas supplanter, le temps entre la découverte et la correction de la faille : combien de temps l’utilisateur est exposé.

Ce qui a fait bondir Tristan, c’est que le patron de MS Europe a déclaré :

On a des réactions extrêmement rapides en termes de correction de vulnérabilité.

Le chrono est lancé, Firefox 3.0.8 corrigeant ces failles a été publié samedi 28 mars. Aucune nouvelle d’IE : prononcer de tels mensonges à un colloque d’experts en sécurité, faut oser !

Une réflexion au sujet de « La communication, c’est tout ce qui reste à Microsoft »

Les commentaires sont fermés.