Surfons sur la vague (2/5)

Par défaut

Voici le deuxième billet qui développe le concept Wave et ce que ça apporte.

  1. Genèse
  2. Email et Instant Messaging (vous y êtes)
  3. Travail collaboratif
  4. Extensions
  5. Ouverture

Emails et Instant Messaging

La présentation commence évidemment par nous montrer comment ils ont rassemblé les fonctions des emails et de l’IM.

vue d'ensemble d'un client wave

Vue générale

La capture d’écran n’a rien de transcendantale avec les dossiers en haut à gauche, la liste des contacts en dessous, la liste des messages et un panneau pour afficher le message sélectionné. Ironiquement, on se croirait devant l’interface de Microsoft Outlook.

wave_add_contact_filtered

La liste de contacts filtrée

Lorsqu’on crée un wave, on lui met un sujet, on écrit des choses, et on ajoute des participants. L’ajout de départ se fait de façon très ergonomique à mon goût : la liste des contacts apparaît quand on valide le wave (équivalent de l’action « envoyer » d’un mail) et on peut filtrer la liste en tapant un bout du nom qu’on recherche. Et voilà, notre message est « envoyé » à la personne voulue. Elle se connecte et voit alors le message et peut y répondre de manière classique, comme pour un mail, avec une présentation à la gmail : les messages sont les uns en dessous des autres afin d’organiser le flux des réponses en « conversation ». Comme dans un email, il est possible de répondre en plein milieu du mail original, le tout étant alors clairement présenté.

wave_response

Un réponse indentée quand on réponds à un morceau du message.

Jusque là, rien d’exceptionnel. Si jamais les deux participants étaient connectés simultanément au wave, les messages seraient apparus en temps réel, caractère par caractère, au fur et mesure, que les gens tapent le message (rassurez-vous, c’est désactivable en passant en mode « brouillons »). On a donc le mélange de l’email et de l’IM dans une manière qui me semble plutôt élégante. Notons que du coup, le wave n’est pas « envoyé » vers les participants mais ce sont les participants qui se connectent au wave et c’est là qu’est toute la clé du concept.

Le wave est un objet de communication partagé que les gens consultent. Une espèce de tableau blanc où on dépose nos messages et où chacun des participants invités peut ajouter sa contribution. Parlons-en des autres participants.

Comme pour un mail, il est possible d’ajouter quelqu’un à la conversation n’importe quand. Je ne sais pas pour vous, mais quand on m’ajoute à une conversation par mail, entre les gens qui répondent au-dessus des messages d’origine, ceux qui répondent en dessous et ceux qui répondent au milieu pour argumenter point par point, on arrive vite à un bordel impossible à lire. C’est là qu’interviens la fonction « playback » qui permet de rejouer les différents événements du wave, on peut revoir pas à pas les étapes qui ont conduit le wave à l’état où on le trouve. Une barre horizontale permet de naviguer dans le déroulement temporel du wave (timeline).

wave_playback

La timeline d'un wave

Il manque un aspect des emails : les pièces attachées. Là encore le wave est l’objet qui va recevoir les pièces attachées. L’exemple présenté pendant la conférence était l’envoi d’images. Et bien, un simple glissé-déposé a suffit à mettre les images dans le wave, consultables par tous les participants, quasiment instantanément (la vignette était visible alors que l’image n’était pas complètement téléchargée).

Tout cette wave est donc un savant mélange de mail et d’instant messaging dans un objet commun que les participants consultent et complètent avec des messages ou des documents. Tout ceci reste très classique mais n’a nécessité qu’un seul outil pour faire des tâches courantes qui nous obligent d’habitude à permuter entre plusieurs programmes.

On voit aussi un aspect important dans le concept de wave : la collaboration de plusieurs personnes dans un même conteneur d’information. C’est ce que je vais développer dans le prochain billet.

3 réflexions au sujet de « Surfons sur la vague (2/5) »

  1. et si on veut ajouter un participant mais on ne veut qu’il ne voit/n’aie accès qu’à une partie du wave ?
    (par exemple, si on ne veut pas qu’il puisse voir certains messages passés ou des attachements)

Les commentaires sont fermés.