Quelques impressions sur Google Buzz

Par défaut

9 Février 2010, Google buzz fait sa sortie : c’est un nouveau service qui permet de poster des status messages, de partager des liens, des images, des vidéos, d’avoir des commentaires dessus… bref c’est un outil à la Facebook.

Positionnement

Beaucoup le mettent face à Twitter et Facebook, moi je pense que c’est juste un concurrent du dernier. Sur Twitter on n’a pas cette organisation avec des commentaires, on ne peut pas visionner les photos, on est limité à 140 caractères etc…

Si on ajoute en plus l’absence de connexion entre Buzz et Facebook, on peut raisonnablement penser que c’est bel et bien une alternative à Facebook. Ce n’est pas étonnant quand on voit que Facebook prend position face à Google en annonçant une refonte de leur messagerie pour en faire un vrai e-mail ainsi que l’ouverture de leur chat sur le réseau Jabber (comme Gtalk).

Certains le voient aussi comme une réponse au bide Google Wave. Personnellement  je pense que la manœuvre est plus subtile que ça. Si on le considère en tant que challenger de Facebook, il va lui manquer toute la constellation d’applications tierces (jeux et autres) qui fait de Facebook un écosystème très riche en activités chronophages et qui fait parti de son succès.

Alors quoi ? Pourquoi sortir un truc qui n’a pas l’air d’avoir tous les atouts pour détrôner Facebook ? Et bien pour Google Wave justement. Google Wave a fait beaucoup de bruit à son annonce puis est tombé dans l’oubli. Google Buzz est vu comme un Google Wave allégé. Je pense plutôt à un marche-pied vers Wave : ils vont ajouter des fonctionnalités « à la Wave » pour éduquer les utilisateurs, leur apprendre petit à petit comment manier cette nouvelle façon de communiquer qu’est Wave.

Google Wave étant un nouveau protocole, son implantation va prendre du temps. Le buzz original autour de Wave voulait rassembler un maximum de gens de tous horizons pour pousser le produit petit à petit jusqu’au remplacement effectif du mail (je ne sais pas s’ils vont réussir).

Impressions

Pour buzz, je commence à le voir à l’œuvre et pour le moment je me demande vraiment si ça va percer. Il y a quelques détails qui font brouillon :

  • comme le fait de retrouver les liens partagés de Google Reader dans Buzz ET Google Reader,
  • ne pas pouvoir mettre de tag aux buzz alors que Buzz est intégré dans Gmail qui les a,
  • le fait de devoir aller sur un autre dossier Gmail pour voir les buzz ce qui empêche de garder l’inbox en vue,
  • le fait d’avoir les buzz dans l’inbox (j’ai fait un filtre pour skipper l’inbox…)

En fait l’intégration dans Gmail n’était peut-être pas la meilleure idée qui soit, une connexion à Google Contact aurait amplement suffit. Le fait qu’on ait du coup un système de cascade de contact (le contact d’un de vos contact peut vous « suivre », désactivable) le confirme : on n’a pas le même rapport avec les gens qui sont dans nos mails et les gens de réseaux comme Facebook ou Twitter. Le mail est nettement plus personnel. Et je ne sais pas si les gens sont prêts à voir un parfait inconnu devenir un « suiveur » de leurs buzz.

Si l’objectif est de combattre Facebook, je pense que Google va encore se vautrer dans le domaine du web social mais il a été annoncé que Buzz n’était que le début. Le futur nous dira s’ils ont vraiment d’autres cartouches en réserve.

3 réflexions au sujet de « Quelques impressions sur Google Buzz »

  1. Han, j’ai appris des trucs 🙂
    J’ai pas encore bien pris le temps de regarder ça !
    Oui, désolée, c’était un commentaire passionnant -_-

  2. diane

    Je n’ai que très peu regardé Buzz pour l’instant, mais j’ai cet désagréable impression de « pas fini ».
    Comme tu l’as souligné, le truc a part du webmail fait un peu bricolage, un ensemble de contact distinct du mail, des mails envoyé a tout bout de champ ..
    Bizarre .. et pas tellement pratique pour l’instant.
    A voir 😀

  3. Geobert

    @Addy: non il n’est pas inutile ton commentaire 🙂 je suis content de savoir que je t’ai appris des trucs, ça me laisse penser que ce que j’écris sert à quelque chose 🙂

    @Diane: je ne suis toujours pas convaincu par le service. En plus la connexion avec Twitter est pétée ce qui rends le truc encore moins utile… ça sent le sapin ce truc

Les commentaires sont fermés.