De l’ergonomie des claviers sur smartphone

Par défaut

État des lieux

Les smartphones, le gadget technologique du moment. Démocratisé par Apple et son iPhone, le marché est actuellement en plein essor et le comportement des usagés des transports en commun en témoigne : il y a forcément quelqu’un qui tapote sur son écran tactile soit dans le cadre d’un jeu quelconque, soit pour envoyer un message (tweet, message facebook, message instantané, SMS, email etc…).

Je sais pas vous, mais avant de posséder un tel appareil, ces gens me semblaient très précautionneux dans la façon de taper leur prose. Et bien maintenant que j’ai pu tester, je sais pourquoi : écrire un message avec les claviers tactiles sans faire de faute pourrait être une discipline Olympique tellement il faut être précis. Et pour cause : vous connaissez mon opinion sur les claviers les plus répandus avec leur touches en quinconces et les lettres au placement obsolète et dangereux pour la santé ; eh bien ils n’ont trouvé rien de mieux que de reproduire ces caractéristiques sur des écrans assez petits… avec donc des touches virtuelles minuscules. Alors, sur un blackberry par exemple, les touches sont petites mais physiques, on les sent sous le doigt on sait où on est, et c’est déjà dur de ne pas faire de faute de frappe. En virtuel, c’est pire ! N’espérez pas taper un message rapidement sans avoir quelques années de pratique — et j’exagère à peine — tant il faut faire attention où on pose les doigts.

Vu les clavier alternatifs qui sortent, je ne suis pas seul à penser que les claviers tactiles fournis sont pourris.

Les alternatives qui ne vont pas assez loin

Il existe Swype que j’ai pu tester : on a le clavier et au lieu de tapoter, on glisse d’une lettre à l’autre, un algorithme couplé à un dictionnaire reconnaît le mot voulu. J’ai testé et je trouve ça pire que le tapotage en fait : le fait d’avoir le doigt sur l’écran cache les lettres et pour peu que la lettre suivante soit sous le doigt, on met un peu de temps à la retrouver.

Il y a aussi BlindType qui est un clavier classique avec un algorithme qui devine ce que vous avez voulu taper même si vous tapez l’ensemble des lettres en dehors du clavier : ça me semble dément que la machine doivent perdre de l’énergie à deviner ce qu’on veut taper…

Quelques innovations

Mais il existe des alternatives qui vont plus loin que de l’aide à la saisie à partir du clavier original. J’en ai testé 2 : 8pen et messagEase.

8pen est très difficile à décrire, aussi je vous invite à regarder leur vidéo de présentation :

Plus besoin de viser, on saisit en faisant des mouvements amples et simples. De plus il offre la possibilité d’associer des mouvements à un ensemble de mots : faire un R sur l’écran et voir « je suis en retard » apparaître est possible 🙂

J’ai testé ce clavier pendant quelques jours et j’ai très vite accroché au fait de ne plus avoir à viser. Mais au fur et à mesure je me suis mis à faire des fautes de frappe, surtout quand je devais entrer le 4e caractère de la branche, en finissant le cercle je touchais le centre ce qui validait le 3e caractère 🙁

La saisie de chiffre est laborieuse et ce qui finit de l’achever est qu’il ne supporte pas encore le français : la saisie des accents se fait en allant sur la lettre à accentuer et en attendant 1 seconde sans bouger pour faire apparaître d’autres lettres sur la branche.

Mais c’était toujours mieux que les claviers classiques — sauf pour les chiffres.

Puis un autre clavier alternatif est devenu gratuit : messagEase.

Il part de mon constat : marre de devoir viser pour taper une lettre. Le clavier est une grille 3×3 ce qui permet d’avoir des grosses cases faciles à viser, et un peu d’ingéniosité permet de saisir la totalité des  caractères courants (et même moins courants) :

En gros les lettres les plus courantes sont en accès direct par tapotage. Les un peu moins courantes sont sur le pourtour de la touche centrale et il faut glisser du centre vers la lettre depuis quelque part sur la touche vers la direction définie par la lettre voulue pour la saisir. Et les caractères les moins utilisés sont sur le pourtour des autres touches. La ponctuation et d’autres caractères sont aussi présents sur le pourtour des touches mais masqués pour ne pas surcharger l’affichage, un glissé haut depuis la touche espace les fait apparaître.

Pour ce qui est de la saisie de chiffres, on a un pavé numérique classique ce qui est quand même très confortable. Ce clavier est multi-langue et supporte même le japonais et le chinois.

Je l’utilise au quotidien depuis une semaine et je pense qu’on tiens là un clavier très adapté aux petits écrans. Je regrette juste l’absence de « ù » qu’on obtient en faisant « u » suivi de « ` » et un moyen pour avoir des raccourcis vers des phrases définies (mais les créateurs m’ont dit que c’était en cours chez eux) 😉

6 réflexions au sujet de « De l’ergonomie des claviers sur smartphone »

  1. Boum

    merci pour les deux « claviers. » Il faudra que je les essaie, voir l’ergonomie des bousins. Et s’il faut que je continue de réfléchir à une meilleure alternative 😉

  2. Benoit

    Mes tests les plus significatifs:

    – Shapewriter est un clavier de type swype que j’ai utilisé pendant des mois et adoré. Même si il est pas fini (et ça se sent), il marche du tonerre (bien mieux que swype auquel j’ai pas accroché), et est facile à utiliser. C’est déstabilisant de faire glisser sans lever le doigt, mais après juste 5 minutes à s’y habituer, c’est magique. Le soucis avec ce clavier, c’est qu’il est pas téléchargeable officiellement (ils sont passés en mode furtif), mais on arrive à trouver le package sur le net sans trop de difficulté avec le pack fr. J’ai dû arrêter de l’utiliser à regret car il est inutilisable sur cyanogen mod (plante à chaque changement d’orientation du tel)

    – Swype donc, impossible de m’y habituer après avoir eu shapewriter

    – 8pen j’ai pas réussi à m’y faire. Devoir « apprendre » un nouveau clavier, des dispositions de touches, etc, j’ai pas réussi à me l’imposer. Donc je pense pas que messagEase me corresponde, mais je vais essayer.

    – Swiftkey: je l’ai testé 15j, et acheté direct. Je l’utilise depuis plusieurs semaines, et j’en suis très satisfait. C’est un clavier à disposition classique, qui « apprend »: il propose en priorité les mots que l’on tape souvent, ceux qui correspondent à une expression, etc… Pour les sms où on a tendance à souvent utiliser les même expressions, les même choses dites et redites, je n’ai pas trouvé mieux, il est bluffant (possibilité d’enrichir son dictionnaire avec notre façon de parler en lui faisant lire nos sms, c’est toujours sympa comme plus). Mais pour écrire un roman à partir de son téléphone, il est quand même moins pratique qu’un clavier type swype à mon goût.

    – Le clavier d’android 2.3 est pas mal parait-il. J’ai hâte de tester ça.

    En gros, le jour où il y aura un clavier « glissant » qui aura un algorithme d’apprentissage/proposition/correction aussi puissant que Swiftkey, je prend direct.

  3. Je n’ai pas encore de smartphone mais j’attends de voir ce que cela peut bien donner. Actuellement je dispose d’un clavier de téléphone classique sur un téléphone tout aussi classique ; les touches répondent très mal et je suis parfois obligée de reprendre un mot plusieurs fois. Du coup je ne sais pas si ce sera forcément pire avec un clavier tactile, aussi étroit soit-il. Nous verrons bien.

    Sinon en bien plus cher et physique il y a également le FrogPad (http://www.frogpad.com/) qui m’a l’air plutôt intéressant (même d’un point de vue ergonomique d’ailleurs ; étant donné qu’il s’utilise à une main, cela peut s’avérer pratique pour ceux qui ont perdu l’usage d’un bras — momentanément ou indéfiniment —). Avec un peu de bidouille on peut en faire un clavier portatif à fixer sur un bras et ainsi l’emporter n’importe où. Et comme il fonctionne en bluetooth… ça peut être sympathique à essayer. 🙂

  4. marc

    moi j’utilise swype, sans avoir testé grand chose d’autre que le clavier iPhone. Et je dois dire que j’ai bien accroché et que j’arrive à taper assez vite et sans faire de faute. Un des avantages que j’ai trouvé à swype, c’est l’écriture de message lorsqu’on est pas stable (en marchant, en courant, dans un véhicule qui bouge, …). Le fait de ne pas avoir à lever le doigt évite les fautes. Et pour peut qu’on connaisse la disposition des touches, on peut quasiment taper à l’aveugle.

    Le clavier « à la 8pen », je ne suis vraiment pas convaincu. Peut être qu’il faudrait que je teste…

  5. diane

    De mon coté, après une courte période sur le clavier par défaut, je suis vite passée à swype. Et franchement, j’arrive à envoyer des textos sans regarder le téléphone, avec peu de fautes de frappe, comme j’ai l’habiutde de la disposition des touches.
    Du coup, je n’ai pas regardé plus loin, mais je suis assez curieuse du MessagEase. Je me demande ce que ca donne un clavier qui change dynamiquement.
    En meme temps, impossible de taper sans regarder dans ce cas ..

Les commentaires sont fermés.