La déception SWTOR

Par défaut

J’ai plongé. Les MMO, je n’y avais quasiment pas touché par le passé. Une brève incursion dans Metin2, un jeu venant de Corée qui avait l’avantage de bien tourner sur Wine et qui était Free to Play.

Puis une annonce fracassante pour un geek comme moi : le MMO Star Wars The Old Republic (SWTOR). Certes il existait Star Wars Galaxy en MMO dans l’univers de M. Lucas, mais il a été tellement discret que j’en avais oublié l’existence avant le buzz SWTOR. Buzz alimenté par des cinématiques de toute beauté:

(regardez les 4 premières vidéos), en geek que je suis je ne pouvais pas résister !

Mon article est titré « déception » mais tout n’est pas à jeter dans ce jeu, alors commençons par les points positifs.

Les bon points

Un des meilleurs aspects, c’est l’immersion qu’offre le jeu, ça n’a l’air de rien au premier abord de dire que tous les dialogues sont doublés, y compris votre personnage, mais ça améliore énormément l’expérience. C’est très plaisant de voir les personnages parler entre eux, ça rends les cut-scenes plus vivantes, avec une dimension cinématographique très plaisante.

Ensuite, les paysages sont vraiment réussis. Chaque planètes, et surtout celles que l’on connait au travers les films, sont très bien retranscrites et là encore on plonge la tête la première dans l’univers Star Wars et quand on est fan, c’est vraiment génial.

Tatooine — image venant de almarsguides.com

L’axe qui a été le plus mis en avant pendant la promotion du jeu, c’est son articulation autour du scénario de notre personnage. Effectivement c’est l’aspect qui m’a le plus accroché dans ce jeu : l’envie de connaitre la suite de l’histoire et ça sera mon éternel regret que de ne pas être allé au bout de toutes les histoires (je n’en ai fini qu’une, j’explique le pourquoi après).

On y ajoute le système de compagnons : des PNJ qui nous accompagnent et nous aide dans les combats mais qui en plus ont leur propre scénario, ajoutant encore des histoires à découvrir. En plus, il est possible de faire évoluer sa relation avec les compagnons, jusqu’à la romance pour peu que le perso soit du sexe opposé (les relations homo n’étaient pas disponible mais EA le prévoyait pour une future version).

Enfin, c’est Star Wars. Ayant été rôliste notamment sur Star Wars, pouvoir user de la Force et du sabre laser sur un MMO, c’est un peu un rêve de gosse qui se réalise. Mais on dit aussi qu’il ne faut pas toujours réaliser ses rêves, qu’ils perdent toute saveur une fois accomplis…

Se faire décevoir

Passons rapidement sur les points négatifs mineurs :

  • L’esthétique des personnages est discutable, mais on s’y fait vite (contrairement à the Secret World où décidément, les perso sont moches, mais c’est un autre sujet),
  • Le système de classes qui nous limite dans les armes, notamment au niveau des sabres lasers mais c’est normal pour un jeu à classes,
  • L’impossibilité d’avoir une capuche en plus d’un masque, ce qui, en tant que seigneur Sith, est franchement frustrant, mais on reste dans le « dommage », ce n’est pas encore de la déception,
  • Les combats spatiaux qui sont trop répétitifs, mais ils ont le mérite d’exister et d’amener un autre gameplay,
  • Peut être dû à une traduction médiocre, l’intitulé des choix de dialogue ne colle pas toujours à la phrase effectivement prononcé par le personnage ou aux choix d’alignement.

Une Sith, avec un masque mais sans capuche… c’est un peu naze quand même

La première grosse déception, ça a été la difficulté du jeu. Trop dur ? Non non, tout le contraire. Le jeu est trop facile, la faute au système de compagnon qui nous aide. Il existe des zones « héroïques » où la difficulté est vraiment un cran au dessus, mais ce sont des points facultatifs. À deux joueurs — donc 2 personnages et 2 compagnons — on arrive sans transpirer au niveau maximum, et très rapidement. Du coup, si on est curieux comme moi et qu’on joue plusieurs personnages à la fois pour découvrir les scénarios, on se retrouve extrêmement vite aux même endroits avec les même missions (hormis les missions inhérentes à votre classe), d’où un sentiment de « déjà-vu » très ennuyeux, au sens littéral.

Khem Val, l’un des compagnon de SWTOR

Cette facilité fait que la répétitivité des missions devient flagrante. Quand je ne jouais qu’un seul personnage, le scénario masquait le fait que la mission en cours était du type « tuer X mobs ». Refaisant la même mission à très peu de temps d’intervalle, le scénario passe à la trappe et on voit apparaitre les fils blancs du mécanisme des missions. Après je ne suis pas allé jusqu’au contenu HL mais je ne pense pas que niveau répétitivité ça puisse s’améliorer (à mes yeux le HL c’est éternellement les même quêtes pour pouvoir se stuffer, j’ai bon ?)

Enfin, ce qui m’a achevé : les bugs. Je ne parle pas des bugs anodins comme les fusils qui restent dans le dos alors que le perso est en position de combat ou les sabres lasers qui restent allumés à la ceinture. Ni des trous de boites de collisions qui font que le personnage est bloqué, ni des personnages qui restent couchés au sol et qui se déplacent en glissant, et je pardonne même les crashes sporadiques.

Les 2 choses qui m’ont totalement écœuré en me faisant résilier mon abonnement dans la foulée ont été :

  • Les zones a crash systématique (1 à 2 fois par minute) sur au moins 2 configurations différentes au point qu’on se demande si elles ont été testées
  • Les missions qui déconnent lorsqu’on joue en groupe : passer 1 heure à résoudre une mission se finissant par un combat difficile (entrainant la mort des personnages plusieurs fois) et qui au final ne valide pas le dernier objectif parce qu’un autre membre du groupe a pris l’objet… Normalement, cet objet devrait soit valider l’objectif pour tout le monde, soit repopper. Mais là, rien. Alors, deux solutions : la refaire ou l’abandonner.

J’ai choisi d’abandonner le jeu. Le fait qu’il devienne Free To Play en Octobre prouve bien que je ne suis pas le seul déçu. On va voir ce que donnera le jeu dans sa nouvelle mouture, je lui souhaite de remonter la pente, l’univers Star Wars mérite bien ça 🙂