Postmodern Jukebox

Par défaut

Juin 2014, je découvre cette vidéo :

Plutôt pas mal je regrette un peu que le riff guitare caractéristique de la chanson ne se retrouve pas, mais ça rends bien. Curieux, je creuse un peu la chaine du groupe : leur concept, c’est de prendre des tubes pop actuels et leur faire remonter le temps jusqu’à arriver aux années 40. Je regarde quelques vidéos, puis arrive la baffe :

C’est bien simple, j’ai cherché à voir leur site web, vu qu’ils étaient en tournée et qu’ils passaient à Paris une semaine plus tard. J’ai pas tergiversé mille ans, je me suis pris une place.

Que dire de ce concert ? Sur le mois, j’ai vu Postmodern Jukebox (PMJ), Hiromi et John Butler Trio ; PMJ a surpassé les deux autres (oui, même Hiromi que j’idolâtre).

Ils jouent à fond la carte de la machine à remonter le temps. Un des membres du groupe qui chante sur peu de morceau s’occupe de faire le présentateur dans la pure tradition année 40. On a même le droit à de la réclame audio sur un ton humoristique. Quant au show en lui même, il débordait d’énergie avec une énorme dose de glamour, les trois chanteuses jouant la carte de la pinup des années 40. Le mec au tambourin est totalement fou, exemple à 2:40 sur :

Et certains morceaux sont rythmés par un danseur claquettes :

En conclusion, c’est du jazz, c’est glamour, c’est recherché (la reprise de Thrift shop est un bijou alors que l’originale ne devrait même pas avoir le droit de vivre), c’est tout ce que j’aime !