Trois plugins utiles pour WordPress

Par défaut

Aujourd’hui, je vais vous présenter 3 plugins que j’utilise sur le blog pour me faciliter la vie.

Publish confirm

Cette extension est un garde-fou sur le bouton « Publier ». En effet, j’écris mes articles en avance et les programme pour une parution automatique, mais tant qu’une date n’est pas choisie, un clic sur ce bouton et la publication est instantanée. Moi qui ai tout une automatisation pour poster les articles sur les réseaux sociaux, ça peut devenir vite embarrassant. Pour éviter cela, cette extension ajoute une popup de confirmation avant d’entreprendre quoi que ce soit 🙂

Schedule Posts Calendar

En parlant de planification, je choisis plutôt le jour de la semaine où paraître que la date en elle-même. Du coup, pour me faciliter ce choix, l’extension met un calendrier pour choisir la date de parution dans la section « Publier ». C’est très pratique pour arrêter de se demander quelle est la date du prochain mercredi. Pensez à fouiller dans la section « Réglages » du blog, car on peut y choisir le premier jour de la semaine et le mettre à lundi, pour nous Européens 🙂

WordPress Editorial Calendar

Parfois, je planifie des articles et il arrive qu’en raison de l’actualité, il faille que je bouscule un peu mon programme de parution. De base, il faudrait que j’aille éditer chacun de mes articles déjà prévus et que je change leur date de parution. Avec cette extension, j’ai un calendrier où je peux déplacer les article par drag’n drop. Tellement plus pratique !

 

Toolbar Publish Button pour WordPress

Par défaut

J’écrivais un article dans le backend de WordPress, et j’ai eu besoin de sauvegarder, du coup, comme il commençait à faire une certaine longueur, j’ai dû scroller tout en haut pour cliquer sur le bouton de sauvegarde et revenir là où j’en étais. Une fois, deux fois, trois fois… J’en ai eu marre, surtout que je m’étais déjà fait la remarque en écrivant l’article précédent…

Il me semblait pourtant qu’il y avait une version précédente de WordPress dans laquelle la colonne de droite « flottait » et du coup restait toujours à l’écran quand on descendait, laissant les boutons de sauvegarde et de publication disponibles.

Toujours est-il que cette fonctionnalité n’est plus disponible (ou bien l’ai-je rêvée ?) et je me suis mis en quête d’un plugin qui me réglerait ce soucis d’ergonomie. J’en ai rapidement trouvé un qui rendait la section « Publier » flottante à nouveau, mais il n’avait pas été mis à jour depuis presque un an et le screenshot promettait un rendu pour le moins dégueulasse :

La section vient joyeusement (c’est une licence poétique) mordre sur l’en-tête noir…

Heureusement, je suis ensuite tombé sur Toolbar Publish Button qui va ajouter les boutons « Publier/Plannifier », « Enregistrer le brouillon » et « Aperçu » dans cet en-tête :

Il ne lui manque plus que le réglage de la date de publication et je n’aurai même plus besoin de la section « Publier » !

 

Un autre facteur du cloisonnement de la pensée

Par défaut

Je vais revenir encore un peu sur ce sujet de cloisonnement de la pensée. Ce coup-ci, pas de lien avec les technologies, mais j’ai vu une vidéo qui ajoute encore un facteur aggravant à ces « fake news » :

Je vous conseille de la regarder. C’est très instructif, et pour les feignants ou les non anglophones, je vais résumer l’idée de la vidéo : réfléchir est déplaisant. On a deux types de fonctionnement : l’un est feignant et demande un effort conscient de notre part ; c’est ce mode qui analyse, qui décortique et qui trouve les erreurs quand on corrige un truc. L’autre est hyper rapide et traite un flux continue d’informations venant de nos sens, repère les éléments clés pour jeter le reste et réagit en conséquence, et ne nous demande aucun effort. C’est ce qui se passe quand on marche, par exemple.

Ce n’est pas l’objectif de la vidéo, mais elle met bien en exergue le fait que réfléchir demande un effort et qu’on est naturellement feignant. On n’aime pas réfléchir, c’est dans notre nature, ça demande un effort et donc ça consomme des ressources. Et comme tout ce qui est exigeant, la Nature l’a rendu déplaisant pour éviter qu’on le fasse trop.

Du coup, ajoutez cette fainéantise naturelle au mix des bulles d’informations générées par algorithmes, et vous voilà avec un troupeau de gens enfermés dans une vue du monde biaisée et qui, en plus, n’ont aucune envie d’en sortir : ils pensent avoir raison, leur « Gunn » repérant des éléments clés qui leur parlent dans les « news », ils ne font pas l’effort de faire travailler « Drew » pour vérifier si ce qu’ils sont en train de lire ne serait pas un peu du caca.

Pas très optimiste pour l’avenir…