Arrêter de se faire traquer

Je vais parler ici de vie privée. Voilà, resterons que ceux qui s’en soucient vraiment, les autres n’ayant soit disant « rien à cacher ».

Ce n’est plus un secret, Facebook, Twitter, Google, Amazon et j’en passe veulent tout savoir de vous, afin de vous gaver de publicité ciblée. Ils le font bien sûr grâce aux données qu’on leur fourni de notre plein grès (fous que nous somme), mais également à l’insu de notre plein grès. Je parles de ces moments où vous n’êtes pas sur leur site, ces moments où vous êtes même déconnecté de votre compte, et même de vous qui n’avez pas de compte chez eux.

Vous voyez ces boutons de partages partout sur le web (j’ai viré ceux que j’avais sur mon blog d’ailleurs), et bien les afficher suffit pour que FB et consorts sachent que vous avez été là (oui oui, même ces pages inavouables, toujours rien à cacher, vraiment ?). Si vous êtes déconnecté du compte, les cookies qui traînent vous auront déjà trahis et ils savent que c’est vous. Si vous n’avez pas de compte, les autres informations (résolution d’écran, version de votre OS, version de votre navigateur etc...) leur permettent de vous identifier de manière chirurgicale.

Comment s’en prémunir ?

Il existe toute une ribambelle d’outils pour bloquer les traqueurs, et Privacy Badger est celui que je vais vous présenter aujourd’hui.

Cette extension pour Firefox et Chrome est proposée par l’EFF (Electronic Frontier Foundation), organisation à but non lucratif dont la mission est de protéger les libertés individuelles sur Internet. Une fois installée, elle va analyser les données téléchargées par le navigateur et faire des recoupements pour, petit à petit, comprendre quels sont les sites qui laissent des traqueurs sur votre navigateur et les bloquer. Du coup, ne vous étonnez pas qu’au début, rien ne soit bloqué, il faut lui laisser le temps de comprendre quels sont les coupables à bloquer.

En complément de uBlock origin (un bloqueur de pub bien plus efficace que AdBlock [Plus]), et de quelques listes de blocage dédiées à la vie privée, beaucoup de trackers seront mis en défaut.