Pourquoi l’Azerty amélioré n’est pas une bonne idée

Dans un surprenant sursaut de lucidité, l’AFNOR a voulu normaliser la disposition clavier Azerty et dans le même temps, a travaillé à une nouvelle disposition pour la rendre plus apte à taper du Français, vu qu’il manque plein de chose à l’Azerty « courant ». On saluera le résultat de la norme résultante qui propose deux dispositions, dont le Bépo ! Malheureusement, ils ont dû garder l’Azerty pour éviter des émeutes et je pense que ce fût une erreur.

Avant la norme

Pourquoi le besoin d’une disposition normalisée ? C’est très simple : selon la plateforme utilisée, l’Azerty disponible n’est pas le même. Il suffit de consulter Wikipedia pour s’en convaincre :

  • une version appelée « de base » (je pense qu’il faut comprendre « Windows ») ;
  • une version Mac ;
  • une version Linux.

Et ouais, c’est le bordel. ^^'

Bon en fait, pas tant que ça, la version Linux et « de base » étant identiques, la version Linux ne faisant qu’ajouter des accès à des lettres accentuées en combinant Alt-Gr et/ou Maj. Par contre, la version Mac présente quand même des différences qui peuvent déstabiliser un habitué d’un autre Azerty : l’emplacement de _, -, +, =, * et j’en passe.

Pourquoi ces différences ? J’en ai absolument aucune idée (« Think different » peut-être ?) mais voilà l’état de l’Azerty en France avant la norme.

L’Azerty+ (ou « amélioré »)

L’AFNOR propose donc depuis le 2 avril 2019 une version normalisée de l’Azerty français. Vu que Windows reste la plate-forme la plus utilisée de nos jours, je vous mets les cartes de la version Windows et celle de l’AFNOR :

Azerty version Windows

Azerty de l’AFNOR

Vous aurez compris au titre que je ne suis pas favorable à cette disposition mais il faut avouer qu’il y a tout de même de bonnes idées :

  • Les guillemets français sont accessibles ;
  • Les diphtongues aussi (ex : œ) ;
  • Les points de suspensions sont accessibles (oui, c’est censé être un seul caractère et non pas trois) ;
  • La première touche du clavier devient enfin utile… (vous tapez ² souvent ?)

Et j’en passe. Mais malgré tout, je pense que c’est une mauvaise idée que de garder l’Azerty en tant que standard pour taper du Français.

La fausse bonne idée

En effet, les lettres étant au même endroit, les utilisateurs vont garder leur mémoire musculaire pour la majorité du temps, mais dès qu’on va toucher à de la ponctuation ou à des lettres accentuées, ils vont immanquablement se tromper, avec toute la frustration qui va avec.

En fait, ils vont devoir réapprendre une disposition, avec une illusion d’effort moindre à fournir car les lettres principales n’auront pas bougées.

Je pense pour ma part que quitte à réapprendre à taper, autant apprendre le Bépo qui apporte bien plus d’avantages, notamment au niveau ergonomique. D’ailleurs, je me pose la question de l’impacte sur celle-ci avec le déplacement de certaines lettres accentuées et de certaines ponctuation. Est-ce pire ou mieux que l’ancien Azerty ? Je ne pourrais pas vous répondre vu que je ne compte absolument pas tester cet Azerty ;-).

Conclusion

On avait une occasion en or de révolutionner la frappe de la langue Française, et par « conservationnisme », les décideurs ont préféré faire le travail à moitié, pour 2 fois plus de travail à accomplir (il a fallu normaliser l’Azerty, mais le Bépo aussi a changé un peu, passant en version 1.1 pour l’occasion).

De plus, c’est une norme volontaire, qui n’oblige aucun constructeur à la proposer, et à mon avis, le jeu de l’offre et de la demande ne va pas encourager les ventes de claviers étiquetés « Azerty amélioré ».

Ça aura eu le mérite de faire parler du Bépo dans des quotidiens grand publiques, mais je ne suis pas sûr que ça ait eu un quelconque impact sur le nombre de bépoistes en francophonie. À mes yeux, c’est un magnifique gâchis, sur de l’argent publique, encore une fois :(