Radis 0.9

Par défaut

Et voilà la nouvelle version majeure de Radis !

Avec comme nouveauté vedette, le pointage des opérations pour comparer avec le relevé de compte. On y accède depuis un des boutons de la barre du haut. J’avais prévu un pointage automatique à la manière de ce qui existait sur « Ma Tirelire » sur PalmOS (qui, soit dit en passant, est mon inspiration première), mais mon algo que je voulais simple s’est révélé trop simple et mérite une totale réécriture. Du coup, pour ne pas faire attendre cette 0.9, je l’ai désactivé.

L’échéancier est toujours accessible depuis le menu (ou overflow si vous n’avez pas de bouton menu).

Autre petite nouveauté, un appuie long sur l’ajout d’opération rapide permet de choisir la date de l’opération. Par défaut, ça met la date du jour car c’est prévue pour entrer une opération rapidement alors qu’on a 30s de libre. Mais il m’arrive souvent de ne pas le faire le jour même de l’opération, mais le lendemain.

Enfin, toujours pour accélérer la saisie d’opération, les informations (tiers, mode de paiement, catégorie) sont classées par fréquence d’utilisation pour retrouver les plus utilisée en haut de liste. C’est désactivable dans les préférences 🙂

Enfin, merci à ceux qui m’ont contacté pour me faire part de bugs qu’ils ont rencontré, ceux-ci sont bien sûr corrigés dans cette version.

 

Le gestionnaire de liste, le retour

Par défaut

J’avais trouvé un gestionnaire de liste, SpringPad qui remplissait mon cahier des charges. Malheureusement, à l’usage, j’ai déchanté à cause de ses performances. Que ce soit la version Web ou la version mobile, l’ensemble rame affreusement.

wunderlist

Alors j’ai cherché sur Alternative.to un remplaçant plus véloce. J’ai retenu Wunderlist qui possède une interface web, une app Android/iOS. Il ne gère que des listes et la version gratuite permet de partager les listes.

Il ne gère pas les notes mais j’arrive à m’en sortir avec des listes (je ne note que tu texte, pas d’images ou autre média comme pourrait le faire Evernote).

Radis 0.8

Par défaut

Enfin, la version 0.8 de Radis est sortie !

Cette version est avant tout une modernisation pour adopter les canons  d’interface préconisés par Google, l’Actionbar en tête. J’ai recentré l’interface sur la liste des opérations. Exit donc l’écran de liste des comptes qui finalement ne me servait à rien au quotidien. Rassurez vous, la liste de compte est toujours disponible via l’Actionbar en cliquant sur le spinner prévu :

liste_compte

Vous pouvez voir que la projection est aussi ici, dont la date est toujours à configurer dans la fiche du compte. L’édition ou la création de compte passe désormais par la touche menu si votre terminal en possède un, soit par le menu « overflow » (les trois petits points en haut à droite). L’édition cible bien entendu le compte actuellement choisi.

 

L’opération sélectionnée a aussi grandement évoluée :

op_selectedLe solde à la sélection est désormais dans l’en-tête de l’opération, ça évite les aller-retour du regard. Mais le plus grand changement est l’ajout des boutons d’actions dans la cellule de l’opération afin de se débarrasser du menu qui apparaissait lors d’un appui long qui m’a toujours semblé peu ergonomique.

 

Toujours sur le plan de l’interface, l’éditeur d’échéance se dote d’onglets au lieu du bouton bizarre pour passer de l’opération à sa planification.

sched_op

Au niveau des bugs, il était possible d’avoir des doublons dans les tiers/catégories/mode de paiement, qui ne devrait plus être de la partie et j’ai aussi écris la rustine pour supprimer les doublons tout en gardant les opérations cohérentes. J’ai aussi réadapté l’ensemble de mes tests fonctionnels pour s’adapter à la nouvelle interface et ce fût diablement utile pour traquer des régressions et des crash. Merci Robotium !

Au niveau du code, j’ai migré le dépôt de mercurial à git et déménagé de Google code vers Github pour le bug tracker qui me paraît plus efficace et pour l’application Android Github qui me permet de noter les anomalies en mobilité.

Enfin, quoi de mieux pour fêter l’arrivée d’une nouvelle interface qu’une nouvelle icône ?

radis_old

L’ancienne icône

radis512x512

La nouvelle icône

 

 

 

 

 

 

Encore une fois conçue et réalisée par mon frère Kénil Quach, cette icône va à l’essentiel. Fini les ondulation dans les feuilles, les reflets, le tas de pièces qui ne ressemble plus à rien une fois à la taille d’une icône… un style épuré qui donne un caractère résolument moderne à l’ensemble. Si son travail vous plaît, sachez qu’il est freelance 😉 (Il n’a pas encore de site, passez par moi si vous avez une demande, il vous fera un devis :))

J’espère que cette version vous plaira !

 

 

À la recherche d’un gestionnaire de liste

Par défaut

Je cherchais à gérer des notes et des listes de tâches à la fois sur le web et sur mon mobile, et de laisser des contributeurs intervenir dessus. J’ai passé en revue quelques solutions et j’ai fini par en choisir une.

Google Drive

gdriveAyant un Android et étant grand utilisateur de leur services, Google drive était un candidat naturel. Hélas, autant pour de la bureautique ça reste convenable, autant pour la prise de note rapide ou la liste de tâche, ce n’est pas du tout adapté.

Sur mobile, la gestion du mode offline est mauvais, il n’existe pas de liste de tâches et passer par un tableur pour ça, c’est la plaie pour réorganiser les items, les cocher… C’est sûrement pour ce genre de raison que Google Keep a été créé mais ce dernier est une vaste blague (organisation inexistante, mode offline semble absent, pas de partage du tout…).

Evernote

evernote

Il semble qu’Evernote soit le leader du domaine de la prise de note de par la richesse de ses fonctions, des formats…

Malheureusement, il semble que sur desktop on soit obligé de passer par leur logiciel, et sur Android, leur application pèse 14Mo (contre max 5Mo pour la concurrence).

De plus, la fonction de collaboration sur un document est réservée aux comptes premium.

Astrid

astridAstrid présente bien que ce soit sur le web ou le mobile : joli look moderne mais on déchante rapidement en manipulant un peu l’application. L’ergonomie est à revoir, certaines parties encore en vieux Android pour l’application mobile, je n’ai pas trouvé comment afficher les tâches cochée, l’ajout d’éléments est fastidieux…

Un bon point est sa synchronisation à Google Task mais cela va-t-il durer maintenant qu’ils ont été rachetés par Yahoo ?

Catch notes

catchL’interface mobile de Catch est plus moderne, conforme aux guidelines Android, l’affichage des items cochés existe, mais l’ergonomie de la version web n’est pas terrible : trop de recours à la souris pour remplir sa liste vu que entrée passe à la ligne au lieu de créer un autre item. Sinon visuellement c’est très propre et coloré.

La version gratuite est limitée en espace de stockage (250Mo) qui est suffisant pour beaucoup de cas d’utilisation.

Springpad

springpadJe ne connaissais pas celui là, il n’était pas conseillé dans les applications similaires à Astrid ou Catch, sûrement à cause d’une composante « sociale » très présente mais qu’on peut parfaitement ignorer. Springpad est souvent présenté comme la rencontre de Pinpad et d’Evernote.

On peut créer des documents de type très divers : notes, tâche, liste de tâches, produit (pour faire une wishlist par exemple), photo, son etc… qu’on peut grouper en « notepad » dans lesquels on peut assigner des collaborateurs.

Conclusion

À mes yeux, Springpad est celui qui est le plus agréable à utiliser, et c’est celui qui j’ai choisi actuellement. Je m’en sers pour des documents basiques mais ça semble aussi puissant qu’Evernote à première vue. Je ne connais pas leur business model par contre.

Remplacer Google Reader

Par défaut

Bon ben on le sentais venir tout en faisant l’autruche : Google ferme Google Reader le 1er Juillet 2013. Du coup toute la toile geek est en émoi à la recherche du successeur.

Un gars a ouvert un document où il en référence pas mal (c’est peut être exhaustif à l’heure où j’écris d’ailleurs) et je vais lister ceux que je retiens pour mon utilisation.

J’ai besoin d’un lieu centralisé pour synchroniser l’état (lu / pas lu) des news, une vue liste de titre avec possibilité de « déplier » l’article pour le lire, le marquer à lire plus tard. Des raccourcis claviers, un moyen d’y accéder depuis le smartphone avec une ergonomie pensée pour le tactile.

24h après l’annonce, pour remplacer #GoogleReader je retiens :
Feedly
NewsBlur
TinyTinyRSS

Feedly est en tête pour le moment, car c’est celui qui ressemble le plus à Google Reader et qui fonctionne lors de mes tests. Toutefois je n’en suis pas totalement content : il faut installer une extension au navigateur (Firefox et Chrome only), l’appli android manque d’efficacité — marquer à lire plus tard est un clic très long sur l’article, pas de vue liste sans image, pas de tout marquer comme lu, pas de compteur de combien de news sont à lire.

NewsBlur me semble bien plus efficace de ce que j’ai pu en voir : web app (pas d’extension à installer), une appli android disponible. Mais je n’ai pas pu le tester : le service est pris d’assaut et la mise à niveau des serveurs est en cours. Notons que le service est payant au delà de 12 flux (limite à 64 normalement, mais diminué face à la vague de nouveau utilisateurs) et que le tarif était de 1$/mois avant ce soir où on est passé à 2$/mois. NewsBlur est open source aussi, et installable sur son propre serveur, mais là je ne sais pas si l’application android va pouvoir s’y connecter.

Enfin TinyTinyRSS est une appli open source à héberger soit même que je n’ai pas pu encore tester donc. Il existe aussi un client android mais qui est devenu payant sans prévenir (ce qui est contraire aux conditions d’utilisation du store…).

Pour le moment c’est Feedly qui l’emporte si je devais migrer, mais en attendant Juillet, je vais utiliser Reader jusqu’au dernier moment. Ce qui est sûr, c’est que la décision de Google facilite le transit intestinal 🙁

EDIT : j’ai pu tester NewsBlur ce soir, la présentation est trop old school un peu comme un client mail : la liste des sujets dans un cadre, on clic sur une news, ça l’affiche dans un autre cadre… je n’aime pas du tout.