Typematrix, couper/copier/coller et FFXIV

Par défaut

Aller, depuis le script autohotkey pour Telegram, je ne sais pas pourquoi, mais je n’arrête pas de bidouiller pour améliorer mon utilisation du clavier. Là, il s’agit d’améliorer le copier coller avec un Typematrix : en effet, vu le placement des lettres « c » et « v » en bépo, l’opération ne se fait plus d’une seule main.

Les créateurs du clavier y ont pensé et ont mis 3 racourcis à activer avec la touche « Fn » en bas à gauche :

cut_copy_paste_tmx

Seulement cette solution n’est pas parfaite : elle envoie en fait respectivement les séquences de touches « Shift-Suppr », « Ctrl-Insert » et « Shift-Insert » qui sont des racourcis très répendus pour couper, copier et coller en informatique. Là où ça coince, c’est que certains logiciels ne prennent pas en compte ces séquences standard et du coup, on est privé de copier-coller dans ceux-ci.

C’est là qu’entre en jeu Autohotkey, pour convertir ces séquences en classique Ctrl-x, Ctrl-c, Ctrl-v !

#singleinstance 
#NoTrayIcon
#NoEnv 
^Insert::Send, ^c
+Insert::Send, ^v
+Delete::Send, ^x

ARR_FFXIV_Logo

Et voilà ! Enfin… presque, j’ai fait ce bout de script à la base pour un jeu (Final Fantasy XIV pour ne pas le citer) et ces trois petites lignes n’ont rien arrangé du tout en jeu. J’ai alors fouillé la documentation et fait beaucoup d’expérimentations pour arriver à ça :

#singleinstance 
#NoTrayIcon
#NoEnv 
SendMode Input
SetWorkingDir %A_ScriptDir%  ; Ensures a consistent starting directory.

#IfWinActive ahk_class FFXIVGAME
^Insert::
Send, ^c
return

+Insert::
ControlSend,, {Shift up}{Control up}, ahk_class FFXIVGAME
SetKeyDelay, -1, 50
ControlSend,, {Control down}v{Control up}, ahk_class FFXIVGAME
SetKeyDelay, -1, -1
return

+Delete::
ControlSend,, {Shift up}{Control up}, ahk_class FFXIVGAME
SetKeyDelay, -1, 50
ControlSend,, {Control down}{x}{Control up}, ahk_class FFXIVGAME
SetKeyDelay, -1, -1
return

#IfWinActive 
^Insert::Send, ^c 
+Insert::Send, ^v 
+Delete::Send, ^x

Une petite explication s’impose. Comme je voulais une autre combinaison pour FFXIV, j’ai ouvert une section pour avec « #IfWinActive ahk_class FFXIVGAME » et je la termine pour revenir à un mode global avec « #IfWinActive » (sans paramètre). Le ahk_class dit à AutoHotkey quelle fenêtre reçoit ces commandes et on trouve cette classe en utilisant le Window Spy de Autohotkey.

Ensuite, Autohotkey envoie des touches et Windows accepte plusieurs façon d’envoyer des entrées, je n’y connais pas grand chose mais déjà, entre le mode sur le bureau et DirectX, ça doit être différent. J’ai testé plusieurs choses et « SendEvent » ainsi que « ControlSend » sont les seuls qui fonctionnent. Le dernier fonctionne nettement mieux sur ce jeu mais l’info peut être utile si jamais ça ne marche pas pour vous pour un autre jeux.

Le second problème, c’est que le Typematrix semble garder Shift appuyé plus longtemps que nécessaire pour faire « Shift-Insert » et du coup, j’envoie un levé de touche Shift. Le levé de Control est pour nettoyer le tout car ça insérait un « v » au premier « coller » après un « copier ». Un temps de pressage de touche est configuré pour laisser le jeu capturer les entrées.

Enfin, pour ceux qui seraient tenté d’utiliser « ahk_exe » à la place de « ahk_class » le nom de l’exe change selon que vous lancez le jeu en DX9 ou DX11 (me suis fait avoir…).

Bon copier coller in game !

Clavier Ergodox

Par défaut

Si vous ne le savez pas encore, je suis un passionné d’ergonomie du poste de travail. Il y a 5 ans de ça, j’ai fait le saut vers une disposition clavier ergonomique (le bépo) sur un clavier ergonomique aussi (Typematrix).

Mais ces dernières années, le monde du clavier ergonomique bouge un peu. En effet, les imprimantes 3D permettent de prototyper des formes de clavier avant de se lancer dans la conception de l’électronique ce qui facilite énormément l’expérimentation par des passionnés.

Un projet à fait parler de lui il y a 2 ou 3 ans de ça : Ergodox.

Ce clavier fait partie des claviers dit splittés ce qui permet de garder les bras et les poignets totalement alignés. Il est aussi pourvu de touches mécaniques. Alors là, quand j’ai commencé à me renseigner sur ces touches mécaniques, un univers entier s’est ouvert devant moi. Il en existe 6 sortes différentes chez Cherry (fabricant de claviers) et j’ai découvert Matias et Topre comme marques populaires en fournisseur de touches.

Les différentes touches offrent des toucher différents (avec une force nécessaire pour appuyer la touche différente), et même, des sons différents, et c’est un critère de choix, si si ! On peut aussi noter le groupement de touches accessibles par le pouce.

Vous pouvez aussi remarquer sur la photo que les touches sont vierges. C’est parce que ce clavier est totalement programmable : vous pouvez mettre les lettres comme vous le voulez !

Une autre caractéristique qu’à ce clavier est qu’il est totalement open source : non seulement le logiciel est open source, mais le matériel aussi. Tous les plans sont distribués librement ce qui permet à plusieurs entreprises de fournir les composants.

Bon, la démocratisation n’est pas pour tout de suite, vu que les composants seuls valent déjà 200$ et que à ce prix, il faut se farcir la soudure soit même.

Est-ce que je l’ai ? Non, à cause du prix et surtout pour le bruit des touches mécaniques. De plus, le toucher mécanique, j’ai pu le tester à l’école où il y en avait beaucoup et j’ai toujours préféré le toucher « portable » (« hérésie ! » diront les passionnés de claviers). Le Typematrix couplé à une skin étant vraiment très silencieux, je ne me vois pas revenir sur un clavier bruyant 🙂 Mais je trouve que ce genre de projet sortant de l’héritage des machines à écrire pour améliorer l’ergonomie de notre principal outil d’interaction avec l’ordinateur est intéressant et indispensable.

Viendra peut être un jour où ces claviers contre productifs et dangereux pour la santé publique ne seront visible que dans un musée… et je parles bien du clavier que vous avez sûrement sous les yeux actuellement :

clavier_hp

TypeMatrix™ 2030 : ma customization 2015

Par défaut

Il y a 5 ans, je me mettais à taper en bépo sur un clavier Typematrix et je bidouillais un peu pour plier le clavier à mes besoins. J’ai mis à jour cette bidouille avec une capture d’écran de ma configuration Sharpkeys et vivant désormais au Royaume-Uni, j’ai modifié le driver pour l’adapter à la vie ici :

  • ajout du symbole de la Livre Sterling « £ » en accès plus aisé via Alt-Gr + L
  • inversion de « ç » et  « w » vu que cette dernière lettre est très utilisée en anglais

En pratique, le « ç » n’est pas tant utilisé que ça du coup le confort en français n’est pas affecté et je gagne beaucoup de confort en anglais. Je n’avais pas envie d’apprendre encore une autre disposition (Dvorak est adapté à l’anglais) et encore moins de changer de disposition selon mon interlocuteur :-p

Si certains le veulent, il est disponible au téléchargement bien sûr.

 

TypeMatrix™ 2030 : ma customization

Par défaut

Ce clavier, je l’adore, vraiment. Mais il me faut être franc et il y avait quand même des trucs qui me dérangeaient :  les touches « contrôle » qui ne sont pas top accessibles. Sur un clavier conventionnel, j’avais reprogrammé la touche verr. maj. en contrôle. Ainsi l’auriculaire y accède sans trop plier la main.

Sur le TypeMatrix™, verr. maj. est déporté loin à droite et maj. gauche est beaucoup plus grande. Du coup il ne reste à gauche que la touche « contrôle » sous maj. gauche et — avouons-le — elle n’est pas très accessible 🙁

M’est alors venu l’idée de reprogrammer les touches qui sont de part et d’autre de la barre espace : celle de gauche sert à changer d’application (équivalant « alt + tab ») et celle de droite permet d’afficher le bureau.

Malheureusement, ces touches envoient une combinaison de touches : alt + tab et alt + i, respectivement. Pour contourner ça, il faut passer en mode 106 touches en faisant « Fn + F3 ». Dans ce mode la led « 102 » s’illumine et les deux touches renvoient un code unique réaffectable par xmodmap sous Linux, et Sharpkeys sous Windows. Il faut aussi réaffecter la touche marquée ‘ç’ qui est devenue inactive et la touche « Mail » qui est devenue ‘ç’. Voici ma configuration Sharpkeys sous Windows :

Sharpkey_conf_TMX_106_mode

Ainsi j’ai deux touches « contrôle » accessibles aux pouces, ce qui facilite les raccourcis clavier 🙂

En parlant de raccourci clavier, il y a le « ctrl + w » de Firefox qui permet de fermer un onglet. Sur un qwerty ou azerty, ça se fait de la main gauche seule, laissant la main droite sur la souris. En bépo, ça se fait de la main droite, qui doit alors lâcher la souris. Pour remédier à ce petit inconvénient, j’ai installé l’extension Menu Wizard qui permet de redéfinir les raccourcis clavier de Firefox 🙂 J’ai mis la fermeture d’onglet sur « ctrl + à » 🙂

La quête du bon clavier : Typematrix 2030

Par défaut

J’avais donc annoncé que je comptais m’acheter des claviers de chez Typematrix. Je les ai reçus et je dois dire que ça change la vie !

On va passer le truc désagréable tout de suite, il y en avait pour 77€ de taxe de douane (pour 4 claviers et autant de skins, c’était une commande groupée) ; ça fait mal mais bon, je m’y était préparé.

L’emballage est hyper simple, une boîte blanche, en carton épais. À l’intérieur, de la mousse qui épouse la forme du clavier, une plaque de mousse pour protéger le dessus. Une feuille de papier glacé imprimée recto-verso A4 pour seule documentation. Les skins sont juste emballées dans un plastique tout simple.

Le clavier est de qualité, ça se sent dès la prise en main. Par contre, je le trouve laid, heureusement que la skin remédie au problème :). Je l’ai prise en noir, ce qui donne une certaine classe au clavier. Le touché peau de pêche est vraiment très agréable et doux. Il rend aussi la frappe vraiment très silencieuse ce qui ne gâche rien pour un mec sensible au bruit comme moi 🙂 Repasser à un clavier plus classique juste après est vraiment très déplaisant.

La taille très compacte grâce à l’absence de pavé numérique physique (il y en a un activable juste à gauche des shift et ctrl de droite) permet de rapprocher la souris.

Passons à la caractéristique première du clavier : les touches matricielles. Je parle de la disposition en colonne des touches au lieu d’être en quinconce, vieil héritage des machines à écrire. Et bien c’est un pur bonheur ! Autant ça ne se sent pas trop pour la main droite, autant le gain en confort est flagrant pour la main gauche. Les touches en dessous de la rangée de repos — celle avec le « f » et le « j » — tombent naturellement sous les doigts.

Les repères de touches qui permettent de retrouver la position de repos ressortent bien (certain clavier les ont trop discrets) et les touches juste avant la colonne centrale sont munis de bord en relief afin de savoir qu’on arrive sur des touches de contrôles.

La position centrale des touches entrée et de suppression est une véritable idée de génie : la main n’a plus à s’écarteler où à faire des kilomètres pour valider la moindre commande. C’est du pur bonheur, ils devraient être remboursés par la sécu.

J’ai aussi profité du changement de clavier pour changer de disposition de touche et ainsi passer au BÉPO. Je ne vais pas paraphraser et vous invite encore à consulter la référence francophone sur le sujet. Je ne suis pas encore aussi rapide qu’en azerty, mais le confort de frappe est stupéfiant. Les doigts bougent vraiment très peu. Le fait d’avoir appris sur un clavier marqué en azerty m’a forcé à taper en aveugle et là encore, le gain en ergonomie est réel : ne plus avoir ses yeux qui font l’aller-retour entre ses mains et l’écran permet de mieux se concentrer sur le contenu.

Le BÉPO permet aussi une typographie propre : espace insécable, majuscule accentuée, les différents tirets, les vrais points de suspension… on apprend à apprécier ce genre de choses car elles sont logiquement accessibles.

Bon le tout n’est pas parfait bien sûr, les raccourcis clavier sont à réapprendre et les gens qui ont leur mémoire musculaire bien ancrée seront frustrés au départ. C’était la principale raison qui faisait que je ne sois pas passé au BÉPO plus tôt. Maintenant que j’ai passé l’appréhension, bah c’est comme tout, on s’y fait et plutôt rapidement tellement le gain est notable.

Ce n’est pas le clavier parfait mais il est infiniment meilleur que ces aberrations qui traînent un boulet historique et qui sont dangereux pour la santé publique.