Petit ajout de fonctionalité

Par défaut

Je viens d’ajouter un plugin au blog pour faciliter le partage d’articles sur des sites de réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Delicious et bien d’autres grâce  à Add To Any.

Des icônes sont présentes en bas de chaque article pour le partager en 2 clics si vous voulez le faire connaître 🙂

En espérant que ça vous serve.

Le véritable objectif de Wave

Par défaut

Je passerai sur les raisons qui m’ont poussées à réactiver mon compte facebook (saleté de jeu), mais en me reconnectant et en revoyant comment le tout fonctionne, j’ai été saisi d’une idée qui m’a paru tellement évidente sur le moment : Google veut tuer Facebook.

Le réseau social, c’est le seul domaine dans lequel Google n’excelle pas. Ils ont bien Orkut mais l’audience reste confidentielle (rédhibitoire pour la réussite d’un réseau social). Facebook lui est une réussite sans précédent : les gens arrivent à perdre un temps considérable sur les différents aspects de ce phénomène du web 2.0 : juste retrouver des gens (copain d’avant mais en gratuit et en plus amusant), partager des photos, jouer à des applications hyper variées (et très souvent sans aucun intérêt) développées par des tiers, de la pub vient financer le tout…

Google n’a pas ça, alors il invente Wave. Oui, certes, Wave c’est officiellement le remplaçant du mail. Mais quand on y regarde de plus près, Wave, c’est un facebook d’une nouvelle génération. On a tout ce qui fait le succès de facebook : contact, message (et en vachement plus rapide), mise à jour en temps réel (plus rapide que facebook donc), partage d’informations, applications tierces, l’ouverture en plus (le fait d’associer un wave à son blog par exemple).

Comment ça va se passer ? C’est très simple et c’est justement grâce à cette ouverture qu’ils vont réussir : il y aura un moyen de mettre facebook dans Wave, et là tout sera absorbé de manière complètement organique, les gens iront de moins en moins sur leur page facebook (on peut tout faire depuis Wave) et finiront peut être par carrément le laisser tomber.

J’ai peut-être tort, mais voilà, c’était une juste idée qui s’est invitée dans mon cerveau 🙂