Nouvelle adresse pour le blog

Par défaut

Je ne suis pas très bavard en ce moment, mais voici tout de même un billet très rapide pour prévenir du changement d’adresse pour le blog : https://haurchefant.fr

Changez vos readers RSS (si tant est qu’il y en ait parmi mes lectrices ou lecteurs qui soient syndiqués à mon flux RSS…).

 

Trois plugins utiles pour WordPress

Par défaut

Aujourd’hui, je vais vous présenter 3 plugins que j’utilise sur le blog pour me faciliter la vie.

Publish confirm

Cette extension est un garde-fou sur le bouton « Publier ». En effet, j’écris mes articles en avance et les programme pour une parution automatique, mais tant qu’une date n’est pas choisie, un clic sur ce bouton et la publication est instantanée. Moi qui ai tout une automatisation pour poster les articles sur les réseaux sociaux, ça peut devenir vite embarrassant. Pour éviter cela, cette extension ajoute une popup de confirmation avant d’entreprendre quoi que ce soit 🙂

Schedule Posts Calendar

En parlant de planification, je choisis plutôt le jour de la semaine où paraître que la date en elle-même. Du coup, pour me faciliter ce choix, l’extension met un calendrier pour choisir la date de parution dans la section « Publier ». C’est très pratique pour arrêter de se demander quelle est la date du prochain mercredi. Pensez à fouiller dans la section « Réglages » du blog, car on peut y choisir le premier jour de la semaine et le mettre à lundi, pour nous Européens 🙂

WordPress Editorial Calendar

Parfois, je planifie des articles et il arrive qu’en raison de l’actualité, il faille que je bouscule un peu mon programme de parution. De base, il faudrait que j’aille éditer chacun de mes articles déjà prévus et que je change leur date de parution. Avec cette extension, j’ai un calendrier où je peux déplacer les article par drag’n drop. Tellement plus pratique !

 

Toolbar Publish Button pour WordPress

Par défaut

J’écrivais un article dans le backend de WordPress, et j’ai eu besoin de sauvegarder, du coup, comme il commençait à faire une certaine longueur, j’ai dû scroller tout en haut pour cliquer sur le bouton de sauvegarde et revenir là où j’en étais. Une fois, deux fois, trois fois… J’en ai eu marre, surtout que je m’étais déjà fait la remarque en écrivant l’article précédent…

Il me semblait pourtant qu’il y avait une version précédente de WordPress dans laquelle la colonne de droite « flottait » et du coup restait toujours à l’écran quand on descendait, laissant les boutons de sauvegarde et de publication disponibles.

Toujours est-il que cette fonctionnalité n’est plus disponible (ou bien l’ai-je rêvée ?) et je me suis mis en quête d’un plugin qui me réglerait ce soucis d’ergonomie. J’en ai rapidement trouvé un qui rendait la section « Publier » flottante à nouveau, mais il n’avait pas été mis à jour depuis presque un an et le screenshot promettait un rendu pour le moins dégueulasse :

La section vient joyeusement (c’est une licence poétique) mordre sur l’en-tête noir…

Heureusement, je suis ensuite tombé sur Toolbar Publish Button qui va ajouter les boutons « Publier/Plannifier », « Enregistrer le brouillon » et « Aperçu » dans cet en-tête :

Il ne lui manque plus que le réglage de la date de publication et je n’aurai même plus besoin de la section « Publier » !

 

Et pourquoi pas ?

Par défaut

Ça commence à devenir régulier : je fais des pauses de publications plutôt longues, et parfois, ça me reprend et je me remets à écrire. Pourquoi, combien de temps, je n’en sais trop rien mais à chaque fois, ça ne manque pas, j’ai un besoin de changer la tronche du blog. Voilà, ce coup-ci c’est le thème Writr qui m’a hameçonné l’œil, pour le côté épuré de la chose.

Toujours au rayon changements, je jonglais entre les catégories et les étiquettes (ou « tag » dans le jargon) et parfois, mes catégories étaient un peu « juste » dans le sens où je mettais un article dans une catégorie mais ça me semblait inexacte ou imprécis. Du coup, je pense que les tags sont plus souples et je me suis pris la tête à étiqueter tous mes articles… plus de 370. Bon pour les vieux, j’ai juste mis la catégorie en étiquette, faut pas pousser non plus ^^’

J’ai viré le widget photo aussi, des changements dans ma vie ayant fait que ce hobby est en pause depuis un moment, je n’ai pas de nouveau cliché à proposer et c’est toujours les 20 même photos qui tournent. En plus, j’ai fini par trouver que avoir une image qui change toutes les 7s distraie la lecture, alors paf, dehors.

Enfin, j’ai dégagé les boutons de partage sociaux, pour éviter de vous faire traquer un peu plus par Google, Facebook, Twitter…

Je ne sais pas combien de temps cette séance d’écriture va durer, mais comme d’hab, si je repars me murer dans le silence, je reviendrais sûrement !

Nouvel hébergement chez ProxGroup

Par défaut

Et voilà, c’est fait ! J’ai réussi à déménager le blog depuis un hébergement mutualisé vers un VPS !

Qu’est-ce-qu’un VPS ? Schématiquement, c’est un serveur qu’on loue qui est physiquement dans un data center — avec donc climatisation, redondance de matériel et protection contre les coupures de courant) — et auquel on accède à distance avec des outils adéquates.

Le déménagement en soit est assez simple si on suit les instructions. Je n’ai eu aucun soucis particulier en passant par phpmyadmin pour importer la base de donnée que j’avais préalablement sauvegardée avec WP-DBManager.

Voilà pour la technique, je vais faire un peu de publicité pour mon fournisseur de VPS : ProxGroup.proxgroup

C’est un hébergeur associatif qui propose des offres vraiment pas chères : 0,60€ pour le plus petit des mutualisés et 3€ pour le plus petit des VPS.

L’équipe qui gère l’infrastructure est très réactive et mes questions ont toujours trouvé réponse dans un délais de quelques heures maximum.

L’autre avantage, c’est que ce qu’on paie ne sert qu’à maintenir l’infrastructure et pas à payer le personnel : ce sont des bénévoles.

Ils m’ont fournis un VPS en test pendant 5 jours, temps que j’ai mis à profit pour installer ce qu’il me fallait pour le blog et transférer le domaine vers cette nouvelle adresse 😀

Pourquoi un VPS plutôt qu’un hébergement mutualisé ? C’est parce que je compte tester un cloud personnel histoire de reprendre possession de mes données, mais c’est un autre sujet que j’aborderai un peu plus tard. Par contre, contrairement à l’offre mutualisée, il faut mettre les mains dans le camboui et savoir un minimum configurer un serveur, mais l’équipe est là pour vous aider si jamais il y en a besoin.