Le cafard du Libriste

Par défaut

09/04/2005, j’ai passé le cap du 100% sans Windows. Six années à profiter de logiciels libres, tous mes besoins ayant trouvés une alternative Libre.

Ou presque, j’avais fais une croix sur une seule chose : les jeux. Je m’en sortais plutôt bien jusqu’à présent, mais des jeux récents ont changé la donne. La série des Assassin’s Creed et surtout l’annonce de Star Wars : The old republic, le MMORPG dans l’univers de Star Wars…

Si on ajoute que mon portable n’est pas bien reconnu par Linux (touchpad foireux), que Firefox soit mieux supporté sous Win que sous Linux (toujours la faute aux constructeur de cartes graphique et leur drivers pourris sous Linux) la coupe est pleine. Ce n’est pas la faute de Linux, c’est les constructeurs et tout, mais la frustration est là.

Je nage en plein dilemme, je ne sais pas quoi faire : je ne veux pas jongler entre 2 systèmes, c’est contraignant et disons le, juste chiant. Je veux jouer à ces titres, mais pour ça il faut que j’aille à l’encontre de mes convictions de Libriste.

C’est vraiment la tristitude 🙁

Merci Google !

Par défaut

Beaucoup de gens publient pour critiquer Google. La rançon du succès je suppose, mais je tiens à remercier cette société pour le cadeau qu’elle viens de faire au web tout entier.

En effet, Google a annoncé la libération du codec vidéo qu’ils avaient acquis en rachetant la société On2 avec le projet WebM. Ce rachat avait suscité beaucoup d’attente dans le monde du Web : alors que HTML5 permet de lire des vidéos sans passer par Flash (ce qui se traduit par plus de légèreté pour l’utilisateur), il n’y avait aucune précision quant au format à utiliser. Actuellement, le format dominant poétiquement appelé « H.264 », est soumis à royalties. Ainsi Adobe paie pour avoir le droit de lire les vidéos à ce format, Youtube aussi car il diffuse à ce format, Dailymotion également… Ça y est, vous commencez à voir le truc ? La grande majorité des vidéos de la toile sont à ce format, et lisibles depuis le navigateur seulement si on a Flash installé.

Du coup, si un navigateur veut pouvoir lire de la vidéo sans avoir recours à Flash, être conforme HTML5 et que ce soit utile, il doit intégrer (et donc payer) le H.264. D’emblée, la Mozilla Fondation a annoncé son refus d’inclure ce codec dans Firefox, ce qui m’inquiéta un peu sur l’avenir du navigateur. La situation est restée incertaine pendant quelques temps puis l’espoir est arrivé avec le rachat de On2 et enfin la célébration avec cette annonce 🙂

Ça ne signifiera rien pour la majorité des gens mais pouvoir lire des vidéos simplement sans être dépendant d’un tiers (que ce soit Flash ou le codec propriétaire) nous assure un Internet un peu plus neutre (il y a d’autres problèmes avant d’avoir un Internet neutre mais ce n’est pas le sujet ici).

Merci Google !

Et si on faisait un Facebook Libre ?

Par défaut

Facebook, vous connaissez. Au moins de nom. Ces derniers jours, le plus célèbre des réseaux sociaux a été la cible de nombreuses critiques concernant les libertés qu’ils se sont accordés vis-à-vis du partage des données privées. J’avais déjà quitté ce réseau une fois et l’envie se refait sentir un peu plus à chaque faux-pas mais voilà, j’y trouve une certaine utilité.

Me voici donc pris au piège d’une entreprise qui n’a aucun respect de ma vie privée ? Eh bien non ! 4 étudiants new yorkais ont monté Diaspora, un projet qui vise à faire une alternative libre à Facebook ; une alternative distribuée (à installer où on veut), et libre. Ce n’est pas la première initiative qui s’essaie à ce délicat exercice qu’est de concurrencer FB, on peut citer Movim ou encore GNU Social mais Diaspora se démarque par la levée de fond qu’ils sont en train de réaliser : ils ont fait un appel aux dons à la communauté.

Il leur fallait 10 000$ pour démarrer leur société, à 2 jours de la fin des dons, ils ont accumulé plus de 190 000$ !

Ça montre qu’il y a une véritable attente d’un réseau social qui ne soit pas contrôlé par une société dirigée par un mégalomane qui ne se soucie pas du bien être de ses utilisateurs. Quelques personnes se méfient de cette demande basée seulement sur des concepts et des promesses. Et pourtant, les gens donnent, certains à hauteur du millier de dollars !

Personnellement, j’aimerais bien voir ce projet aboutir et surtout réussir. On a souvent attaqué Google sur le respect de la vie privée (bon ok, ils viennent de sévèrement merder avec l’affaire des wifi), mais quand je constate que Facebook a fait tellement plus de dégâts en si peu de temps, entre les failles graves à répétition, les options de partage qui ont leurs réglages par défaut toutes vannes ouvertes, alliés au fait qu’ils veulent faire de notre profil FB notre identité numérique, je me dis qu’il est vital d’avoir une concurrence dans ce domaine.

Mais même si le produit sort, ils vont se frotter au problème de la masse critique. Un réseau social, il faut ses amis dessus pour que ce soit utile, et je doute que mes amis soient prêts à faire la bascule, à cause des habitudes qu’ils ont avec FB (encore et toujours la même excuse 🙁 )

Qu’est-ce qui vous convaincrait de quitter Facebook pour une alternative Libre (et donc réapprendre certains gestes) ?