Francisca Valenzuela

Par défaut

En 2005, je découvrais le SXSW, un festival annuel d’art en général, de musique en particulier et qui a la particularité de diffuser à la fin de chaque édition une archive de mp3 avec un titre des différents artistes qui se sont produits pendant l’évènement.

Francisca+Valenzuela+1194470638_fIl y en a pour des dizaines de gigaoctets et je ne pense pas avoir tout écouté (j’ai les éditions 2005 à 2011, et oui, j’ai 3 ans de retards à récupérer !) et autant je tombe la plupart du temps soit sur des choses que je n’aime absolument pas (ça m’arrête dans ce que je fais pour prendre le temps de libérer de l’espace sur mon disque dur), soit sur des choses qui me laissent indifférent (je ne m’interrompt pas du tout, ne remarquant même pas la chanson), parfois, il m’arrive de m’arrêter parce que le morceau m’a accroché très fort. C’est comme ça que j’ai découvert Pop Shuvit par exemple.

Là on est dans un tout autre registre avec Francisca Valenzuela, américano-chilienne. Elle compose une musique en espagnol (je crois ?), parfois douce, parfois rythmée, mais sans pouvoir mettre le doigt dessus, il y a quelque chose de riche dans ses chansons.

Le morceau qui m’a happé vers elle : Quiero verte mas.

Bonne découverte !

Pop Shuvit

Par défaut

pop-shuvit-imagesRATM, Rage Against The Machine, ça vous évoque quelques chose ?

Leur premier album éponyme était un véritable bijou de ce que j’appelle rock fusion. Je ne sais pas du tout si c’est le terme consacré, mais tout ce que je veux dire c’est que c’est du rock, avec du rap. Un mélange de genre quoi. Et dans les années 90, ils ont cartonné avec des titres comme Killing in the name ou encore Wake up (utilisé dans la BO de Matrix par exemple).

Ils sont séparés depuis mais je viens de tomber sur un groupe dont le son et l’énergie se rapproche beaucoup des regrettés RATM, ça s’appelle Pop Shuvit, c’est Malay, et ça réveille !

Leur titre Old Skool Rocka est celui qui m’a donné envie de creuser un peu leur répertoire, et Put ‘Em Up m’a clairement fait prendre conscience de leur influence RATM.
Jump par contre fait plus penser à du Linkin Park avec la même construction que In the end.

À écouter d’urgence sur Spotify par exemple.

Cool Cavemen

Par défaut

Ce groupe, je l’ai découvert parce qu’ils ont décidé de diffuser leur musique librement sur Jamendo, qui est une espèce de Deezer pour musique librement partageable (en résumé). Et quelle claque !

Se réclamant du style grooverock (pour ce que ça peut être réellement) leur musique se traduit par des rythmes plutôt recherchés, soutenus par une ligne basse présente et groovy à souhait, le tout assaisonné par des guitares précises et des cuivres péchus. Ne pas oublier le nappage de la voix qui est toujours juste et affirme cette personnalité enjoué du groupe.

Trêve de blabla écoutez moi ça !