Les screenshots facilement avec ShareX

Par défaut

De la capture d’écran

Les screenshots, « captures d’écran » en français, on en fait régulièrement mais c’est toujours un peu compliqué à gérer :

  1. la touche « Impr. écran » capture l’écran et le met dans le presse-papier ;
  2. ouvrir un logiciel de traitement d’image ;
  3. coller la capture ;
  4. demander à sauvegarder ;
  5. nommer le fichier destination ;
  6. aller dans le dossier et enfin récupérer la capture ;
  7. éventuellement partager sur framapic, messagerie, imgur…

C’est un peu fastidieux, comme les moutons, c’est là qu’entre en jeu ShareX, et non, ça rien de moralement discutable !

ShareX

Cette application permet de faire les 7 étapes décrites au dessus, juste en pressant un raccourcis clavier ! Bien sûr, ce ne serait pas aussi exceptionnel s’il n’y avait pas de petits bonus !

Il gère le fait de capturer tous les écrans, un seul écran, la fenêtre active, une région (avec une loupe pendant la sélection de la région à capturer), toutes ces actions pouvant être liées à un raccourci clavier. On peut définir dans quel dossier il sauvegarde les images, vers quel service il upload la capture ceci, automatiquement ou à la demande.

Dans le cas d’un upload, l’url de l’image est mise dans le presse-papier, prête à être collée pour être partagée, sinon, c’est l’image elle-même qui est dans le presse-papier, en plus d’avoir été écrite sur le disque.

Pas content de gérer les screenshots avec une rare efficacité, ShareX est aussi capable de capturer des vidéos de l’écran (screencast) au format vidéo de votre choix ou en faire un gif.

Toutes ces fonctionnalités sont évidemment finement réglables, ce qui vous permettra de le plier exactement à vos besoins.

Framapic

Les plus attentifs qui auront testé l’appli me diront qu’ils ne trouvent pas l’upload vers Framapic. Ça n’y est pas par défaut, en effet. Mais ShareX a prévu de quoi configurer n’importe quel hébergeur d’image pour peu qu’on ait les url d’upload. Pour Framapic :

  1. télécharger le fichier de configuration pour Framapic ;
  2. suivre les instructions de cette image (piquée depuis le site de ShareX) :
  3. Définir « Custom uploader » comme destination dans Destinations → Image uploader → Custom uploader.

Pour effacer un upload, il suffit d’aller dans History, clic droit sur l’image à effacer de l’hébergeur, Open → Deletion url, et voilà !

Open source

Enfin, pour ne rien gâcher, ShareX est open source Si on doit reprocher quelque chose, c’est qu’il n’est pas multi plateforme, mais il existe des outils puissants sur chacune des autres plateformes, du coup, ce n’est pas bien grave.

J’espère que cet outil vous rendra service !

Raccourcis clavier pour Gajim sous Win7

Par défaut

Pour me connecter à GTalk et autre chat basé sur le protocole XMPP j’utilise depuis de nombreuses années Gajim sous Linux et Windows.

Sous Linux, Gajim propose un utilitaire ligne de commande qui permet de contrôler gajim (gajim-remote), ce qui  couplé à des scripts et des affectations à des raccourcis clavier, permet par exemple d’ouvrir un message non lu juste en faisant une combinaison de touches (qu’on voudra accessible et simple, genre Alt-² en azerty ou Alt-$ en bépo).

Sous Windows, on n’a pas cet utilitaire et du coup on est obligé d’aller chercher la souris pour ouvrir le message. Moi qui suis un aficionado des raccourcis clavier, c’était un réel manque ergonomique et j’y avais palié en 2010 avec un script Autohotkey (si vous ne connaissez pas Autohotkey, je vous invite à découvrir si vous êtes du genre bidouilleur).

Malheureusement ce script qui fonctionnait très bien sous Win XP ne fonctionne plus sous Win7 64bits, et ça fait 1 an que je repoussais l’écriture d’un nouveau script. Mais ça y est, il est fait !

C’est disponible sur une page wiki de Gajim et c’est bien sûr libre !

Un script AutoHotKey pour gajim sous Windows

Par défaut

A mes heures perdues, je contribue au projet Gajim. C’est un client Jabber qui permet de se connecter à tous les serveurs jabber dont le plus célèbre est sûrement gtalk et dernièrement Facebook.

Gajim est parfait sous Linux, il est bien intégré et utilise un système de commandes à distance pour piloter Gajim par ligne de commande. Qui dit ligne de commande, dit scripting ! Il est possible d’assigner des raccourcis clavier pour appeler des scripts qui permettent d’agir sur Gajim comme par exemple d’afficher les derniers messages non lus (c’est celui dont je me sers le plus : « gajim-remote show_next_pending_event » sur une commande xbindkeys pour ceux que ça intéresse).

Il se trouve que Gajim fonctionne aussi sur Windows, mais malheureusement, gajim-remote n’est pas disponible (la technologie de base qui permet d’envoyer les commandes n’est pas portée sous Windows). J’ai alors cherché le moyen de simuler le clic sur la tray icône (la petite icône Gajim du côté de l’heure) et c’est ainsi que j’ai découvert Autohotkey, un logiciel qui permet de simuler des clics et d’agir sur les fenêtres Windows.

J’ai donc pondu un script autohotkey qui simule le « gajim-remote show_next_pending_event », ce qui permet de gagner un peu en confort d’utilisation !